Le PÈRE-LACHAISE : liste des personnalités inhumées

jeudi 7 février 2008
par Philippe Landru

La liste qui suit est celle du plan offert à l’entrée du cimetière, liste que je réactualise régulièrement en fonction des nouveaux arrivés (ce que le cimetière ne fait plus depuis pas mal de temps) et que je complète également pour les tombes anciennes au fur et à mesure de mes créations de fiches. C’est une liste parfois discutable -certaines « pointures » n’y figurent pas tandis que l’on peut douter de la postérité de certaines « célébrités »- mais elle constitue une bonne base de départ.


1ère division


- BUXEUIL René de


2ème


- MARGARITIS Gilles


3ème division


- ROMAIN Jules


4ème division


- ARAGO François
- ARAGO Emmanuel
- Daniel-Esprit AUBER
- Paul BARTHOLOMÉ
- Paul BAUDRY
- Jules CLARETIE
- CLEMENT-THOMAS Jacques
- COLETTE
- Victor COUSIN
- Antoine Laurent DANTAN
- Jean-Pierre DANTAN
- Alexandre FALGUIERE
- Félix FAURE
- Georges HAUSSMANN
- Henry HOUSSAYE
- Claude LECOMTE claude
- LEDRU-ROLLIN Alexandre
- MUSSET Alfred de
- RŒDERER Pierre-Louis
- ROSSINI Gioacchino (cénotaphe)
- VISCONTI Ludovico


5ème division


- LEBRUN Charles-François
- POULENC Francis


6ème division


- LESSEPS Ferdinand de
- LYOTARD Jean-François
- MORRISON Jim
- PREVOST-PARADOL Lucien


7ème division


- ASTLEY Philip (tombe disparue)
- DRACH Michel
- HELOISE et ABELARD
- LAZAREFF Pierre et Hélène
- PISSARRO Camille
- RACHEL
- ROBLÈS Jacob
- ROTHSCHILD Famille
- SINTZHEIM David


8ème division


- BICHAT Xavier
- CHÉNIER Marie-Joseph
- CUVIER Georges
- LEFEBVRE Raymond
- MASSON Frédéric
- PICARD Louis Ernest
- ROBERTSON


9ème division


- GEORGE Melle


10ème division


- d’ASTIER de la VIGERIE François
- ASTURIAS Miguel
- BACULARD D’ARNAUD François
- BRANLY Edouard
- CHABROL Claude
- CHARPENTIER Gustave
- DENON Vivant
- DESPROGES Pierre
- DUBUFE Guillaume
- GOHIER Louis Gérôme
- MANO SOLO
- RUEFF Jacques
- SILVESTRE de SACY Samuel Ustazade
- TALLIEN Jean-Lambert
- VALERIO


11ème division


- AIGNAN Etienne
- ARMAN
- BARTHOU Louis
- BELLINI Vincenzo (cénotaphe)
- BERNARDIN de SAINT-PIERRE
- BRONGNIART Alexandre père
- BRONGNIART Alexandre fils
- BOUFFLERS Stanislas de
- CARNOT Lazare Hippolyte
- CARNOT Adolphe
- CHERUBINI Luigi
- CHOPIN Frédéric
- DELILLE Jacques
- FOURCROY Antoine de
- FRANÇOIS de NEUFCHÂTEAU Nicolas
- GARAT Pierre-Jean
- LA HARPE Jean-François de
- NEVEU Ginette
- PARNY Evariste de
- PETRUCCIANI Michel
- REGNAUD de SAINT-JEAN-d’ANGELY Michel
- SAINT-LAMBERT Jean-François de
- SUARD Jean-Baptiste
- TARGET Guy
- VILERS Vania


12ème division


- DUREAU de la MALLE Anatole
- GÉRICAULT Théodore
- TALMA


13ème division


- BASHUNG
- PLEYEL Ignaz
- PLEYEL Camille


14ème division


- BIGOT de PRÉAMENEU Félix
- POTHUAU Louis Pierre Alexis


15ème division


- FRANÇOIS-MARSAL Frédéric
- GARAT Henri
- VOGÜÉ Melchior de


16ème division


- CHÉREAU Patrice New
- CRISTIANI Hervé New
- MARTINELLI Jean
- PÉRONNE Antoine
- WADDINGTON William Henry


17ème division


- CHASLES Michel
- COMTE Auguste


18ème division


- ANDRIEUX François
- CHAMPOLLION Jean-François
- FLERS Robert de
- LÉMONTEY Pierre-Edouard
- MONGE Gaspard (cénotaphe)
- RASPAIL François-Vincent (cénotaphe)


19ème division


- BELLIL Samira
- DEMIDOFF Elizabeth
- DU MANOIR Yves
- GARNIER-PAGÈS Etienne
- GARNIER-PAGÈS Louis-Antoine
- GEOFFROY SAINT-HILAIRE Barthélémy
- GUET Georges
- HAHNEMANN Samuel Christian Friedrich
- LAVEDAN Henri


20ème division


- BERNARD Claude
- BRONGNIART Adolphe
- CLAIRON Melle
- CORNU Maxime
- ISABEY Jean-Baptiste
- ISABEY Eugène
- MAZET Louis
- ROBINET Jean-François Eugène
- ROBINET Louis Gabriel


21ème division


- COURTOT de CISSEY Ernest
- MARCEAU Marcel
- ROGER François


22ème division


- DORÉ Gustave
- PLANCHON Roger


23ème division


- ADANSON Michel
- BARBIER Auguste
- INGRES Jean-Dominique
- DUBUFE Claude Marie
- GOURGAUD Gaspar
- KHORSAND Philippe
- LALIQUE René


24ème division


- COROT Jean-Baptiste Camille
- DAUBIGNY Charles-François
- DAUMIER Honoré
- DUPARC Henri
- GENLIS Félicité Stéphanie de
- PRADIER James


25ème division


- d’ABOVILLE famille
- ALAMO Frank
- GARCIA Manuel
- GROS Antoine-Jean
- LA FONTAINE Jean (présence discutée)
- MOLIÈRE (présence discutée)


26ème division


- DAUDET Alphonse
- FAUCHER Léon
- GAROT Jean-Louis
- GAY-LUSSAC Louis
- GUILLAUME Charles-Etienne
- LEBEL Roland
- RUSSIER Gabrielle


27ème division


- CORDIER Daniel (future tombe)
- DUPATY Charles
- HUGO Famille
- MERCIER-DUPATY Emmanuel
- ROLLIN Jean


28ème division


- BARRAS Paul
- BEAUMARCHAIS
- BOISSY D’ANGLAS François-Antoine
- BOURDIEU Pierre
- BRILLAT-SAVARIN Anthelme
- DESNOS Pierre
- DESSOLE Jean-Joseph
- DAUNOU Pierre-Claude
- DAVOUT Louis-Nicolas
- DODU Juliette
- FOY Maximilien
- LEFEBVRE François-Joseph
- MASSÉNA André
- MORTIER de TRÉVISE Adolphe
- NOAILLES Anna de
- REILLE Honoré-Charles
- SAINT-SIMON Claude de
- WALLACE Richard


29ème division


- CHAPPE Claude
- CONSTANT de REBECQUE Benjamin
- GUILLAUME-LAGRANGE
- FLAVIEN Guy (cénotaphe)
- MAYER de la MARTINIÈRE Constance
- MERLIN (de THIONVILLE) Antoine
- NEY Michel
- PRUD’HON Pierre-Paul
- SALVANDY Narcisse Achille
- TRIPIER Paul


30ème division


- BOTTIN Sébastien
- KELLERMANN François
- LAFFITTE Jacques
- LANJUINAIS Jean-Denis
- LEMERCIER Népomucène
- SIEYÈS Emmanuel


31ème division


- MARET Hugues-Bernard


32ème division


- BRAUDEL Fernand
- BROSSET Claude
- FOURQUET Michel
- PARODI René


35ème division


- BELLIARD Augustin Daniel
- BETHMONT Eugène
- FRANCONI famille
- LE ROUX Famille
- SCRIBE Eugène
- THÉRÉSA


36ème division


- ABOUT Edmond
- BARROT Odilon
- BRUIX Eustache
- DUBAS Marie
- FABRÉGA Christine
- LABBEY de POMPIERRES Guillaume-Xavier
- LAVALETTE Antoine et Emilie
- NADAR Félix
- NADAR Paul
- PANHARD Paul
- SAY Léon


37ème division


- BELLEYME (de) Louis-Marie
- FONTANES Louis de
- FROCHOT Nicolas
- GOBERT Jacques
- GOUVION SAINT-CYR Laurent
- PELET de la LOZÈRE Jean


38ème division


- DUPUYTREN Guillaume


39ème division


- CAMBACÉRÈS Jean-Jacques Régis de
- DAVID D’ANGERS Pierre-Jean
- DE BRY Jean Antoine
- DECRÈS Denis
- LA RÉVELLIÈRE-LÉPEAUX Louis-Marie
- MARTIGNAC Jean-Baptiste Sylvère Gaye
- MURAT Famille
- OBERKAMPF Emile
- PARMENTIER Antoine
- RABAUT-POMIER Jacques
- RIEL de BEURNONVILLE Pierre
- SICARD Abbé
- SUCHET Louis


40ème division


- PARODI Alexandre


41ème division


- BESSIÈRES famille
- DAUDET Philippe
- DENUELLE de la PLAIGNE Eléonore
- VOLNEY Constantin de


42ème division


- MOULOUDJI Marcel
- RIVIÈRE Caroline


43ème division


- GREFFULHE
- PICARD Louis-Benoît


44ème division


- BERLINER Gérard
- BERNHARDT Sarah
- DANINOS Pierre
- DESCHAMPS Fanny
- GOYAU Georges
- KARDEC Allan
- LECOMPTE-BOINET Jacques
- LEMARQUE Francis
- MANGIN Stanislas
- MONTAND Yves
- PLANTE Jacques
- SIGNORET Simone
- SULLY-PRUDHOMME


45ème division


- BAUDELOCQUE Jean-Louis
- BECAUD Gilbert
- BOSIO François-Joseph
- CORNEAU Alain
- DAUMIER Sophie
- HOLGADO Ticky
- LEFEL Edith
- SENONNES (de) Marie
- TOSCAN du PLANTIER Daniel
- TRINTIGNANT Marie


46ème division


- PYAT Félix


48ème division


- BALZAC Honoré de
- BEAUJOUR Félix de


49ème division


- BARYE Antoine Louis
- CLINCHANT Justin
- DELACROIX Eugène
- DELAVIGNE Casimir
- DELESCLUZE Charles
- GIRARDOT Annie
- LAMY Etienne
- MAC-NAB
- NERVAL Gérard de
- NODIER Charles
- PARÉ Jules François


50ème division


- SCHOELCHER Victor et Marc


51ème division


- TIRARD Pierre


52ème division


- BRABANT Charles
- GACHET Paul
- MERLEAU-PONTY Maurice
- MICHELET Jules
- MIOT Jules
- OGIER Pascale
- WESTERBERG Swen


53ème division


- BOISSIER Gaston
- DE SÈZE Raimond
- DEL DUCA Cino
- FLOCON Ferdinand
- LAPIDUS Ted


54ème division


- BLÈZE Jean-Louis
- CAILLAUX Joseph
- d’AGOULT Marie
- LADURÉE Louis-Ernest
- MAQUET Auguste
- MORNY Charles-Auguste, duc de
- VIENNET Jean-Pons Guillaume


55ème division


- FALCON Cornélie
- THIERS Adolphe


56ème division


- DAVID Jacques-Louis
- LE FÈVRE d’ORMESSON Famille
- RADIGUET Raymond


57ème division


- EMMANUEL Pierre
- GALLI MARIÉ Célestine
- MESSIA Danielle
- TOPART Jean
- TOPART Louise


59ème division


- AUGEREAU Pierre
- BRASSEUR Pierre
- GILLET Louis
- OLIVER Raymond
- PERRIN Pierre


60ème division


- HAÜY René Just
- HAÜY Valentin
- LE DOULCET DE PONTECOULANT Louis-Gustave
- VILLEMAIN Abel


61ème division


- DOORNIK Jan
- FECHNER Christian
- FÉNOGLIO Jean-Louis


62ème division


- GÜNEY Yilmaz
- MARTELL Christian
- RENAUD François


64ème division


- KEMP Robert
- MÉLIÈS Georges


65ème division


- BRUNHOFF Jean de
- LEMOINNE John


66ème division


- ALPHAND Jean-Charles
- BERTIN Louis-François
- CERNUSCHI Enrico
- FLOQUET Charles
- FLOURENS Pierre
- FLOURENS Gustave
- SEURAT Georges
- VALLÈS Jules
- WALEWSKI Alexandre


67ème division


- BLANC Charles
- BLANC Louis
- DORIS Pierre
- CHAUSSON Ernest
- GUILLAUME Eugène
- LALO Edouard
- ROUART Henri Stanislas
- WALEWSKA Marie (carditaphe)


68ème division


- BIZET Georges
- ENESCO Georges
- ERRAZU Joachim Maria


69ème division


- JEAN-PIERRE Thierry
- MOUCHOTTE René


70ème division


- CAILLEBOTTE Gustave
- DORIAN Pierre Frédéric et Charles Louis


71ème division


- CLERAY Eugène


72ème division


- DALADIER Edouard


75ème division


- OUSSEKINE Malik
- SAINT-MARC GIRARDIN


76ème division


- AMOUROUX Charles
- BROUSSE Paul
- CLÉMENT Jean-Baptiste
- FABEROT Pascal
- LAFARGUE Paul et Laura
- LEFRANÇAIS Gustave
- LONGUET Jean
- LONGUET Karl-Jean
- MALON Benoît
- MORTIER Henri
- PICHIO Ernest
- PRUDENT-DERVILLERS Onésime
- WROBLEWSKI Walery


79ème division


- NICOT Claude
- OKOLOWICZ Auguste
- ROUGÉ Pierre
- VILLIERS de l’ISLE-ADAM Auguste


80ème division


- Jules BERRY


81ème division


- CAPELLARO Charles-Romain
- CAPELLARO Paul


82ème division


- BIENVENÜE Fulgence
- PILLARD Jean


84ème division


- ELUARD Nusch
- VERNEUIL Louis


85ème division


- CASTIGLIONE Virginie Oldoini, comtesse de
- HAHN Reynaldo
- HÉDAYAT Sadegh
- POPESCO Elvire
- POLIN
- PROUST Marcel
- TRÉJEAN Guy


86ème division


- APOLLINAIRE Guillaume
- RÉGNIER Henri de


87ème division : columbarium


- Le columbarium du Père Lachaise : présentation générale
- Le columbarium du Père Lachaise : A à E
- Le columbarium du Père Lachaise : F à L
- Le columbarium du Père Lachaise : M à Q
- AMINEL Georges
- ARON Jean-Paul
- BENSAÏD Daniel
- BROSSOLETTE Pierre
- CALLAS Maria (cénotaphe)
- CASSAN Lionel
- CAUDRON Olivier
- CELIS Elyane
- COHL Emile
- CRESPIN Régine
- DAC Pierre
- DONA
- DUKAS Paul
- DUNCAN Isadora
- ERNST Max
- FERNANDEL Franck
- FIGNON Laurent
- FRAGSON
- FULLER Loïe
- GRAPELLI Stéphane
- GREG
- GUESDE Jules
- HÉLIAN Jacques
- LAX Francis
- LE TROCQUER André
- LÉGITIMUS Darling
- MARX Roland
- MIQUEL Jean-Pierre
- NICOLET Claude
- OPHÜLS Max
- OZOUF Jacques
- PELLETAN Camille
- PÉREC Georges
- PRIVAT Jo
- ROSENTHAL Manuel
- ROUXEL Jacques
- SAVARY Jérôme
- WRIGHT Richard
- ZAVATTA Achille


88ème division


- GRASSET Bernard
- JOUHAUX Léon
- JOUNEAU Georges
- LAURENCIN Marie
- TOBY Harriet


89ème division


- ALLEMANE Jean
- BERTILLON Alphonse
- CHAPTAL Jean
- COLONNE Edouard
- COURTELINE Georges
- DAUPHIN Claude
- FRANC-NOHAIN
- GOMEZ-CARILLO Enrique
- GROUSSET Paschal
- KOVAL
- LE BON Gustave
- LECOQ Charles
- LUCIPIA Louis
- NOHAIN Jean
- PAILLERON Edouard
- RÉMOND René
- SAINT-EXUPÉRY Consuelo (de)
- WILDE Oscar


90ème division


- BÉZU
- CHELTON Tsilla
- URBAIN Raoul


91ème division


- AVRIAL Augustin
- BLANQUI Auguste
- EUDES Emile


92ème division


- CHASSIN Charles-Louis
- LONGUET Charles
- LOYAL Léopold
- NOIR Victor


93ème division


- CAPUS Alfred
- FOOTIT George
- MONFORT Silvia


94ème division


- ALAIN
- ANTRANIK général
- « BONNE-MAMAN »
- CANETTI Jacques
- DRUMONT Edouard
- FELDZER Constantin
- GOBETTI Pietro
- GOUJON de THUISY Jean de
- GRAMME Zénobe
- GUILBERT Yvette
- HOUVILLE Gérard d’
- STAVISKY Alexandre
- STEIN Gertrude
- TAGLIONI Marie


95ème division


- COURNET Frédéric
- GILL André
- JOFFRIN Jules
- LITVINNE Felia
- MOUSTAKI Georges New
- PEUGEOT Armand
- POTTIER Eugène
- ROGEARD Louis Augustin


96ème division


- COQUATRIX Bruno
- DEBRÉ Simon et Germain
- DOUMIC René
- FRANKEL Leo
- MODIGLIANI Amedeo


97ème division


- BARBUSSE Henri
- BRIDOUX GALLONI D’ISTRIA Pierre
- BUGATTI Famille (cénotaphe)
- CACHIN Marcel
- DUCLOS Jacques
- ELUARD Paul
- FABIEN Colonel Pierre
- HEUDEBERT Charles
- KRASUCKI Henri
- LEJEUNE Adrien
- MANHES Henri
- MÔQUET Guy
- PIAF Edith
- PINEAU Christian
- ROQUES Philippe
- SALVADOR Henri
- THOREZ Maurice
- VAILLANT-COUTURIER Paul
- WALDECK-ROCHET


Rond-point Casimir Périer


- PÉRIER Casimir


Commentaires

Logo de Bernadette Bessodes
mardi 1er juillet 2014 à 20h04, par  Bernadette Bessodes

Bonjour Michel, Non, je ne connais pas l’emplacement de la tombe de Jean-Luc Boutté dans la 13ème Division du cimetière du PL, le mieux est que vous vous adressiez à la conciergerie du cimetière !

Logo de Michel Schreiber
mardi 1er juillet 2014 à 19h45, par  Michel Schreiber

Bonjour, Bernadette ! J’ai cherché la tombe de jean-Luc Boutté à deux reprises, mais sans résultat : savez-vous par hasard où précisément elle se trouve ? Merci ! Michel

Logo de Bernadette Bessodes
mardi 17 juin 2014 à 19h22, par  Bernadette Bessodes

A rajouter : le comédien et metteur en scène Jean-Luc Boutté (1947-1995) inhumé dans la 13ème Division du Père Lachaise.

Logo de HolyvieR
samedi 1er février 2014 à 21h02, par  HolyvieR

« Soyez indiscrets, chantez nos amours, et que l’on apprenne jusque dans les temps les plus éloignés, quelles sources de jouissance surent verser à plusieurs générations d’hommes une Céleste Mogador, une Cora Pearl, une Esther Guimond, une Léonide Leblanc » (Mémoires de Marguerite Badel dite Rigolboche, 1860)

Salut les filles et les gars ! Le saviez-vous ? Un 31 janvier, il y a 120 ans jour pour jour, mourait à Paris une « grande horizontale » du Second Empire, la célèbre comédienne et demi-mondaine Léonide LEBLANC (1842-1894) qui a fait chavirer le coeur des plus grands hommes de son temps (le duc d’Aumale, le « Tigre », « Plon-Plon » pour ne citer qu’eux mais aussi des princes russes, des banquiers, des militaires...).

Quelques jours plus tard, le 3 février, ses obsèques eurent lieu au cimetière du Père Lachaise. Je l’ai su en lisant un numéro du journal LE GAULOIS de février 1894 et j’ai ainsi pu découvrir sa tombe le 6 janvier dernier (c’est en grattant légèrement la mousse qui a fait apparaitre son nom sur la pierre tombale que j’ai pu confirmer ma découverte). Aussi, en ce 1er février, je tenais à faire part de cette trouvaille à mes amis tatophiles et autres amoureux des belles dames du temps jadis dont peut-être comme moi vous faites partie ? Car, chose incroyable, cette sépulture n’était connue je pense d’aucun passionné du P.L., ni guide des cimetières parisiens jusqu’à ce jour anniversaire de sa mort !

Léonide Alexandrine LEBLANC dite « Mademoiselle Maximum »*

Fille de Antoine Leblanc et de Lucie Alexandrine Godeau.

Née le 8 décembre 1842 à Dampierre (Loiret).

Décédée des suite d’un cancer le mercredi 31 janvier 1894 à 23h30 à son domicile du 61, boulevard Haussmann (Paris 8ème).

Inhumée au Père Lachaise le samedi 3 février 1894, autour de midi.

J’ai retrouvé son acte de décès sur le site des Archives départementales de Paris, Registre des décès du 8e arrondissement (référence : V4E 8704) – Acte n° 220 (page 5 sur 31) que vous pourrez visionner en cliquant sur le tien tout en bas.

« Les obsèques de Mme Léonide Leblanc ont été célébrées hier, à midi, en l’église Saint-Louis d’Antin.
Assistance très peu nombreuse, dans laquelle nous avons reconnu M. Ritt, président de l’Association des artistes.
Le deuil était conduit par l’oncle et par deux cousins de la défunte.
Le char, qui était de quatrième classe, disparaissait sous les nombreuses couronnes qui avaient été envoyées par des amis de Mme Léonide Leblanc mais on remarquait qu’aucun théâtre n’était représenté ni n’avait envoyé de fleurs. » (LE GAULOIS, dimanche 4 février 1894)

Léonide Leblanc, partie de peu, compte en cette 2ème moitié du XIXe siècle parmi les plus prestigieuses représentantes de l’élite galante et fut l’une des amazones les plus admirée de la capitale. Cette fine fleur de la séduction peut s’enorgueillir d’avoir fait tourner la tête et vider leur portefeuille aux personnalités les plus éminentes du Second Empire. A elle seule, Léonide Leblanc a fait chavirer une partie du gotha européen du prince Napoléon au duc d’Aumale, sans dédaigner de simples roturiers pourvus qu’ils soient de bons amants .
Dans la vie de Léonide, l’argent est resté souverain. Elle s’est, en effet, constitué au fil des années un patrimoine qui lui a permis à termes d’être l’une des « reines de Paris » : atteinte du virus hausmannien de l’immobilier, elle a ambitionné d’abord un logis digne de sa réputation (hôtel particulier rue d’Offémont, actuelle rue de Prony, au n° 30). Puis elle a aidé et entretenu ses jeunes amants, généralement des artistes (les peintres François Martin dit François Kavel et Victor-Gabriel Gilbert par exemple).

Le seul regret de Léonide est d’avoir été refusée à la Comédie Française, rêve qu’elle a toujours voulu réaliser.

Le duc d’Aumale n’abandonnera jamais celle qui avait élue en 1870 parmi « les vingt plus jolies femmes de Paris » (elle fut classée 4ème derrière Sarah Bernhardt !) Après avoir été son amant, Henri d’Orléans restera son protecteur-rémunérateur et son ami le plus fidèle jusqu’à ses derniers instants. Au lendemain de la mort de Léonide, il écrivit dans son agenda : « Elle se préparait depuis un mois et a reçu les sacrements avec ferveur. Elle est morte le 31 à onze heures et demie du soir. Elle a bien racheté les légèretés de sa vie par son courage et ses souffrances. Sa fin a été édifiante. Ses yeux s’étaient rouverts et elle s’était tournée pour mourir en regardant la Madone. »

(* Celle-ci fut surnommée « Mademoiselle Maximum » parce qu’elle exigeait énormément de ses amants.)

Logo de cp
dimanche 13 octobre 2013 à 21h41, par  cp

Sous la plume de Bernard Pivot, aujourd’hui dans le JDD, à propos d’un livre de Pierre Assouline consacré à l’histoire de l’Académie Goncourt, il y est question de Philippe Hériat, très fâché avec ses collègues :

« Philippe Hériat était tellement en colère qu’il a rendu posthume son ressentiment. Il a stipulé dans son testament qu’aucun de ses confrères de l’académie Goncourt n’était autorisé à suivre son corbillard. « Le président Roland Dorgelès devait être impérativement reconduit à la porte du cimetière, par force si nécessaire. » »

jeudi 26 septembre 2013 à 21h24

Bonsoir, HolyvieR

Merci de m’avoir répondu si vite. Effectivement, je crois que c’est ce qu’il y a de mieux à faire : demander à la Conservation, en espérant qu’ils pourront nous divulguer ce genre d’information. Je me serais déplacé moi-même si je n’avais pas été si loin de Paris.

Oui, Marie-France compte beaucoup pour moi et d’autres fans qui animons une page sur Joëlle Mogensen, la chanteuse du groupe « Il était une fois ». Nous n’avons pas oublié qu’elle aida grandement le groupe à se lancer en 71-72, avant qu’il n’ait le succès qu’on connaît avec son 1er tube « Rien qu’un ciel ». De plus, Marie-France était l’épouse d’un des guitaristes du groupe : Lionel Gaillardin. D’ailleurs, il se peut que ce soit seulement ce nom-là qui figure sur la tombe (Lionel est toujours en vie, lui, mais injoignable).

J’espère vivement qu’on va la retrouver, parce qu’elle mérite vraiment d’être connue du public alors qu’elle a été complètement oblitérée des médias depuis son décès tragique.

Merci encore et tenons-nous au courant dès que nous saurons du nouveau.

Christophe.

Logo de HolyvieR
jeudi 26 septembre 2013 à 13h58, par  HolyvieR

@ Christophe : Hélas, je n’en sais pas plus à ce jour sur la chanteuse Marie. :-| Il faudrait que je me déplace à la Conservation du Père Lachaise pour savoir si elle repose bien dans ce cimetière et, si oui, connaître la localisation de sa tombe. Mais un ami qui est fan de la chanteuse m’a dit qu’il le ferait prochainement. Je voudrais lui laisser la primeur de ce scoop car si vraiment elle repose au P.L. ça serait du lourd ! :-O :-))

Site web : Où es-tu Marie ?
mercredi 25 septembre 2013 à 21h17

Bonjour, HolyvieR

Je suis moi-même à la recherche de l’information que vous demandiez en juillet dernier concernant la chanteuse « Marie » (de son vrai nom : Marie-France Dufour).

J’ai entendu dire effectivement qu’elle était inhumée au Père-Lachaise, mais jusqu’à présent je n’ai pas la division.

Auriez-vous reçu des précisions là-dessus depuis votre dernier message ?

Si vous pouviez m’en faire part, ce serait fantastique !

Je vous remercie par avance de votre aide.

Christophe. :-)

lundi 16 septembre 2013 à 19h04

Bonjour
Au hasard d’une promenade j’ai découvert que des membres de ma famille y étaient enterrés. Il n’y a que le patronyme d’inscrit, pas de prénom ni de date. Comment faire pour savoir qui si trouve.
Merci
Carole

Logo de HolyvieR
lundi 19 août 2013 à 20h09, par  HolyvieR

P.S. : En complément de ma découverte de la tombe des soeurs Duhamel. Je m’étais surtout intéressé à Biana Duhamel (1870-1910) pour laquelle je collectionne les portraits photographiques de Nadar et Reutlinger mais je m’aperçois que la carrière de sa soeur Sarah (1876-1926) est tout aussi intéressante. Après avoir réussi à traduire un article en allemand, je viens d’apprendre que Sarah Duhamel est considérée comme l’une des premières comédiennes du cinéma français ! :-O Elle a fait des films avec Louis Feuillade, Roméo Bosseti. « Darmène » ,son mari, en plus d’être acteur était aussi réalisateur mais j’ignore si il la fait tourner.
Sarah va devenir rapidement une star des studios de cinéma Gaumont, Pathé et Eclair.
Elle s’est rendu célèbre notamment avec la série des « Rosalie » (suite de 30 courts-métrages) et des « Pétronille » (suite de plus de 20 films). Elle a joué aussi avec Pierre Fresnay et Huguette Duflos dans la première version filmée des Mystères de Paris (Charles Burguet, 1922 ; c’est son dernier film).
Elle a fait aussi du music-hall (chanteuse, danseuse). Le journal Le Petit Parisien a dit d’elle "Quant à Sarah Duhamel, c’est toujours la grande artiste aimée des Parisiens,
étourdissante de verve et de gaité."

Concernant Biana, il y a cette anecdote amusante : Aux limites nord de son domaine d’Ilbaritz (près de Biarritz), mais séparé de lui par un haut mur de clôture, le fastueux baron Albert de l’Espée (1852-1918), organiste, personnage atypique, grand misanthrope immensément riche, dont l’actrice et chanteuse d’opérette a été la maitresse pendant de nombreuses années, a fait bâtir un élégant pavillon pour sa jeune protégée. Biana Duhamal se savait convoquée au château lorsqu’elle apercevait un drapeau hissé au sommet de sa plus haute tour. La chaise à porteurs, portée par deux valets orientaux, empruntait alors les cheminements couverts pour la ramener sans fatigue auprès de son amant dans son château d’Illbaritz. Il y avait fait installer un orgue géant sur lequel il jouait Wagner, fenêtres grandes ouvertes, face à la mer pour sa belle. :-)

Logo de HolyvieR
lundi 19 août 2013 à 16h12, par  HolyvieR

En direct du Père Lachaise... 103 ans après sa disparition... je viens de retrouver ma chère Biana Duhamel, actrice et chanteuse tant recherchée ! Que d’émotions ! |-) Si vous êtes curieux, vous trouverez sur internet des anecdotes la concernant.
Étant morte en 1910 des suites d’une longue maladie et dans la misère, une souscription avait été lancée et nombreux artistes de la Belle Époque avaient cotisés pour que les cendres de la belle puisse reposer dans une sépulture au Père Lachaise.
Il s’agit d’une petite tombe, toute mignonne, faite pour recueillir des urnes. Elle est presque entièrement recouverte de mousse. On peut quand même lire sur le devant : Famille Schmit - Duhamel. Qui sont ces Schmit ? Sa famille a du la rejoindre ensuite. Biana Duhamel avait une sœur actrice (qui a aussi fait du cinéma muet) qui s’appelait Sarah. En faisant des recherches sur internet, j’apprends à la seconde que Sarah Duhamel a épousé le 17 avril 1915 l’acteur Édouard Louis Schmitt (écrit cette fois avec deux T) dit Darmène. Ses cendres se trouvent probablement aux côtés de celles des soeurs Duhamel. Je comprend maintenant l’inscription sur la tombe. Contrairement à la sépulture de Blanche Dufrène, je n’ai pas eu le besoin de gratter la mousse puisque je sais que Biana est là ! Et il ne semble pas que la mousse recouvre l’identification des personnes qui s’y trouvent.

La localisation administrative de la tombe est celle-ci : 90e division - 29-91 - 5-92 (compter 29 rangées de tombes à partir de la 91e division et 5 à partir de la 92e division).
Mais voici ma localisation perso pour la retrouver plus facilement et du relier coup d’œil : Allée transversale numéro 3, 90ème division face à la 89ème. Se diriger vers le columbarium. En 2ème ligne, compter 5 tombes après la chapelle Cousin de Méricourt et Le Besson. 13 tombes séparent Biana Duhamel et Emile Waldteufel (que m’a fait découvrir Philippe) qui se trouve sur la même rangée et 21 de Cléo de Mérode qui elle est en 3ème ligne. La chapelle Edwards où reposait Geneviève Lantelme n’est pas loin. Cela serait donc le coin des vedettes de la Belle Époque ?!? :-O

Logo de HolyvieR
samedi 13 juillet 2013 à 03h18, par  HolyvieR

Bonjour,
J’ai appris que la très oubliée chanteuse Marie, de son vrai nom Marie-France Dufour (1949-1990) reposerait au Père Lachaise. Est-ce que quelqu’un pourrait me confirmer cette information ? Et si oui, me dire dans quelle division repose l’artiste ? Merci d’avance ! ;-)

Logo de Pyb
lundi 29 avril 2013 à 17h44, par  Pyb

Bonjour,

Charles Ernest Beulé est enterré dans la division 4. En croisant les catégories « archéologue » et « personne enterrée au Père Lachaise » de Wikipédia, je trouve les noms suivants :
Vivant Denon (div. 10)
Alexandre Du Sommerard (div. 41)
Edme François Jomard (div. 49)
Albert Tissandier (div. 27)
Ennius Quirinus Visconti (div 4)

Je vous laisse voir si ça correspond à votre définition d’archéologue

Vous trouverez des photos des tombes sur Wikimedia Commons (http://commons.wikimedia.org/wiki/C...)

Logo de PL
mercredi 10 avril 2013 à 15h07, par  PL

Etudiante en master d’archéologie, je cherche à répertorier les archéologues qui sont enterrés au Père Lachaise et à analyser leur tombe ou tombeau ; pour l’instant, j’ai trouvé Jacques Joseph Champollion (division 18), William Henry Waddington (division 16), Beulé ( division ?)...
Merci !

Logo de Eric Meunier
dimanche 20 janvier 2013 à 19h01, par  Eric Meunier

Après sa crémation, les cendres de cette immense figure du design furent déposées au colombarium du Père-Lachaise, case 17616.

Elles ont malheureusement été reprises à l’expiration de la concession en 1988, et l’emplacement réattribué...

Site web : Eileen Gray
Logo de annie Barel
jeudi 17 janvier 2013 à 12h10, par  annie Barel

bonjour, j’aimerais savoir où se situe la tombe de Eileen Gray, une designer de la 1ère moitié du 20° siécle, qui a travaillé entre-autres avec Le corbusier.
Merci !

Site web : Eileen GRAY
Logo de Philippe Landru
lundi 10 décembre 2012 à 13h26, par  Philippe Landru

On vous a mal renseigné : d’abord, il ne s’agit pas d’une plaque mais d’une tombe, très belle d’ailleurs, qui se trouve dans la 52ème division : c’est bien celle de Charles Chaplin, mais celui-ci était peintre (1825-1891). Rien à voir avec Charlot, bien évidemment.

Logo de olivier marmy
lundi 10 décembre 2012 à 10h41, par  olivier marmy

Bonjour,
On m’a prétendu qu’il y a au Père Lachaise une plaque au nom de Charles Chaplin, alors qu’il est inhumée près de Vevey-Suisse. Est-il possible qu’il y ait une plaque sans tombe ?
Merci pour votre immense travail.
Olivier

Logo de HolyvieR
vendredi 26 octobre 2012 à 01h42, par  HolyvieR

Attention, tombeau en danger !!! Celui de la poétesse Elisa Mercoeur et de sa mère (dont la pierre très abimée et fragilisée par le temps part en poussière et dont les inscriptions des strophes de ses poèmes sont presque toutes effacées et illisibles) à restaurer d’urgence si on ne veut pas le voir disparaitre à jamais !!!
Tout le monde passe devant cette sépulture (17ème division, en 1ère ligne du chemin de La Bédoyère) en allant voir celle de Jim Morrison qui est tout proche, mais plus personne ne s’en préoccupe ! Enfin presque !

http://www.facebook.com/notes/thier... (Merci à Thierry le Roi pour sa page en hommage à la poétesse nantaise).

P.S. : Lettre adressée au premier ministre Jean-Marc Ayrault en vue de la sauvegarde de sépulture d’Elisa Mercoeur : http://sphotos-d.ak.fbcdn.net/hphot...

Réponse du cabinet du ministre :
http://sphotos-h.ak.fbcdn.net/hphot...

Evocation (sonore) d’Elisa Mercoeur et de son tombeau au Père Lachaise par Bertrand Beyern : http://www.lemonde.fr/a-la-une/visu...

La muse armoricaine est aujourd’hui complètement oubliée, pourtant elle aura eu comme protectrices et amies Marcelline Desbordes-Valmor, Madame Récamier, sa poésie lui aura valu les éloges de Chateaubriand, Lamartine, Musset et Hugo !

Logo de David Tong
dimanche 19 août 2012 à 11h35, par  David Tong

D’accord avec vous sur Hériat : un bel écrivain, humain et généreux, aux intrigues bien ficelées, comme celles du cinéma où il avait travaillé d’abord.

Hériat est à cet égard difficile à trouver, perdu dans la chapelle Payelle au milieu de la 14me division. J’ai eu moi-même bien des difficultés pour le trouver, avant, grâce à Philippe Landru, de le dénicher. Belle émotion que celle de le « retrouver » là.

Navigation

Articles de la rubrique

  • Le PÈRE-LACHAISE : liste des personnalités inhumées

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?