Quand la mort est un moyen d’évoquer sa vie

vendredi 27 janvier 2012
par Philippe Landru

Etre nécrosophe, ce n’est pas seulement passer son temps à voir de magnifiques tombeaux et des sépultures de notoriétés, c’est avant tout arpenter, sur des kilomètres et des kilomètres, des mètres linéaires de dalles modernes sans aucun attrait, parfois difficilement lisibles, toutes plus ternes les unes que les autres. Dans ce royaume de la platitude, les plaques « post mortem » ont une place de choix : à l’image de ce que dénonçait avec humour Marie-Paule Belle, où est ce qu’on les enterre tous ceux qui sont méchants ? Ce ne sont que veuves éplorées, époux inconsolables, enfants désolés... Seuls échappent le plus souvent les tombes d’enfants, dont les témoignages, souvent naïfs, attestent d’une peine véritable capable d’émouvoir le plus endurci des taphophiles. Le phénomène n’est pas nouveau : les vieux ouvrages du début du XIXe siècle abondent d’épitaphes dont le lacrymal le dispute au mauvais goût. Les marbriers - et leurs clients - s’entêtent à nous faire croire que si le temps passe, le souvenir reste, alors que nous sommes bien placés pour savoir que ce n’est pas vrai. L’épitaphe, c’est comme les bouteilles de lait : on les achète à l’unité ou en packs de six ! On les choisit sur catalogues, on suit les modes... Au « A Lourdes, j’ai prié pour vous » des années 1910 a fait place l’inénarrable « Fauvette, si tu voles près de cette tombe, chante lui ta plus belle chanson » à partir des années 30, puis dans les années 90 des extraits plus ou moins malhabiles de chansons sans grâce.

Bref, au milieu de cet océan de bondieuseries et de platitudes que rien ne peut excuser, ni le manque de moyen financier, ni la gêne et la peine engendrées par le deuil (on a tous connu ça je pense), il arrive parfois qu’au détour d’une allée, entre deux chapelles, on soit frappé au cœur par une tombe, le plus souvent humble, qui détonne de la logorrhée funéraire habituelle : quelques photos ou dessins, une phrase gravée (ou même écrite au stylo parfois), un message simple…, un petit quelque chose qui fait que cette tombe devient unique, qu’elle prend sa véritable dimension mémorielle. Cet article à pour but de vous présenter quelques-unes d’entre-elles, véritable nectar pour le promeneur de cimetières. Certaines suscitent l’émotion, d’autres plongent le lecteur dans la rêverie. Toutes ont un point commun, chacune à leur manière : elles nous parlent vraiment de celui, celle, ou ceux qui reposent sous la dalle. Pendant un infime instant, elle ressuscite un défunt que nous ne connaissons pourtant pas. Elles offrent une très brève mais très intense intrusion dans un quotidien que l’on a pas connu, que l’on ne connaîtra jamais, mais que l’on se plait à imaginer, par transfert, par empathie parfois… C’est aussi à cela que servent les cimetières, faut-il le rappeler ?

Et puis il y a le rire, car on rit régulièrement au cimetière : comme vous le découvrirez plus loin, certains à leur insu, mais d’autres par un dernier pied de nez humoristique, ont souhaité faire sourire quiconque serait en vue de leur dernière demeure… Là encore, c’est une manière de retenir le temps.


La mort est un moyen de raconter sa vie...


JPEG - 51.4 ko
(Père-Lachaise, Paris)
JPEG - 41.6 ko
(Cimetière de Maisons-Alfort)
JPEG - 67.3 ko
(Cimetière de Valmy)
JPEG - 108.7 ko
(Cimetière parisien de Pantin)

Au revoir maman, au revoir mamy / notre éternel soleil / Hé coco... ta gueule

JPEG - 35.1 ko
(Cimetière Montmartre)
JPEG - 66.8 ko
(cimetière Saint-Louis d’Evreux)
JPEG - 70.6 ko
(Cimetière de Dieulefit)
JPEG - 47.6 ko
(Cimetière de Barbizon)

Nous sommes tous la « fillamonique » pour quelqu’un !

JPEG - 52.1 ko
Cimetière Montmartre
JPEG - 52.9 ko
(Père-Lachaise)
JPEG - 49.7 ko
(Père-Lachaise, tombe de Valerio))
JPEG - 26.2 ko
(Père-Lachaise)

Il aimait les Stones, Beethoven et la vérité

JPEG - 66.8 ko
(cimetière de Bois-le-Roi)
JPEG - 21.2 ko
(Cimetière Montparnasse, future tombe de Christophe Girard)
JPEG - 31.3 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 74.7 ko
(Cimetière de Cluny)
JPEG - 68.1 ko
(Cimetière de Levallois-Perret)

C’est pour reprendre une habitude ancienne / Que j’ai refait ma chambre au coté de la sienne

JPEG - 45.6 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 40.2 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 31.6 ko
(Père Lachaise)

regretté par tout ce monde : c’est louche...

JPEG - 111.9 ko
(cimetière Ste Catherine d’Honfleur)

Les animaux ont un mérite : ils ne déçoivent jamais


... Un moyen de témoigner de ses convictions religieuses


Face à la mort, les uns et les autres mettent de l’ordre dans leur religiosité. Cet ordre peut prendre des formes variables, de la plus militante à la plus ... « colorée »

JPEG - 57.8 ko
(Cimetière de Sauveterre-du-Gard)
JPEG - 47 ko
(Père-Lachaise, Paris)
JPEG - 73 ko
(cimetière de la Salle de Tours)
JPEG - 49.6 ko
(Père-Lachaise, Paris)
JPEG - 78.9 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 105.7 ko
(cimetière de Fontainebleau, tombe de Maurice Level)
JPEG - 45.3 ko
(cimetière de Melun-Nord)
JPEG - 39.4 ko
(cimetière Montparnasse, tombe de Gus)
JPEG - 36.6 ko
(cimetière Montparnasse, tombe de Ionesco)
JPEG - 57.1 ko
(Cimetière de Vaugirard)
JPEG - 40.9 ko
(cimetière des Batignolles, Paris)
JPEG - 78.8 ko
(Père-Lachaise, Paris)
JPEG - 36.5 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 61.2 ko
(Père-Lachaise, Paris)
JPEG - 71 ko
(Touraine)
JPEG - 58.2 ko
(Père-Lachaise, Paris)
JPEG - 97.5 ko
(nouveau cimetière de Boulogne-Billancourt)
JPEG - 60.2 ko
(cimetière Saint-Louis d’Evreux)
JPEG - 95 ko
(cimetière de Passy)

... de ses convictions politiques, de son engagement, de son humanisme


JPEG - 139.9 ko
(Cimetière des Batignolles)
JPEG - 63.1 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 79.3 ko
(Cimetière de Villers-sur-Mer)
JPEG - 58.5 ko
(cimetière parisien de Bagneux)
JPEG - 80.2 ko
(Cimetière de Montrichard)
JPEG - 41.9 ko
(Cimetière de Cachan)
JPEG - 56.4 ko
(cimetière de Valmy, Paris)
JPEG - 65.8 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 58.8 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 46.6 ko
(cimetière de Passy)

... Fille, femme et mère de Républicains, elle obligea son semblable et eut affaire à des ingrats...


...une profession de foi...


JPEG - 30.8 ko
(Cimetière ancien de Neuilly, tombe de Jacques Courtin)
JPEG - 34.4 ko
(Cimetière de Passy, Paris)
JPEG - 31.8 ko
(cimetière d’Héricy)
JPEG - 28.8 ko
(cimetière parisien de Bagneux)
JPEG - 65.7 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 39.1 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 77.3 ko
(Cimetière Montparnasse)
JPEG - 90.6 ko
(Cimetière ancien de Saint-Ouen)
JPEG - 58.3 ko
(cimetière de Passy, citation de G.B. Shaw))
JPEG - 64.5 ko
(Cimetière Montparnasse)
JPEG - 55 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 60.9 ko
(Cimetière de Lezardrieux)

Celui-ci n’est pas si fréquent !

JPEG - 81 ko
Cimetière d’Annet, tombe de Victor Vasarely)
JPEG - 88 ko
(Père Lachaise, tombe de Patrick Kelly)

...un message pour les vivants, parfois nébuleux pour les néophytes...


JPEG - 55.7 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 42.2 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 51 ko
(cimetière Montparnasse)
JPEG - 74 ko
(cimetière de Charenton)
JPEG - 58.8 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 62.6 ko
(cimetière des Batignolles)
JPEG - 91 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 62.3 ko
(Cimetière de Thiais)
JPEG - 55.9 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 45 ko
(Cimetière Montparnasse)
JPEG - 55.2 ko
(Cimetière Montparnasse, tombe de César Valejo)
JPEG - 47.6 ko
(Cimetière de Chennevières-sur-Marne)
JPEG - 35.4 ko
(Cimetière de Blandy-les-Tours)
JPEG - 23.3 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 37.6 ko
(Cimetière d’Ecouen)

...un message carrément codé, où quand la mort est une histoire de chiffre...


JPEG - 89.5 ko
(Père Lachaise, tombe de Georges Apery)
JPEG - 74.2 ko
(Père Lachaise)

Satanisme de bazar

JPEG - 62.3 ko
(Cimetière Montparnasse)
JPEG - 39.4 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 36.1 ko
(Père Lachaise)
JPEG - 55.3 ko
(Père Lachaise)

Un plaisantin, il y a pas mal de temps déjà, à voulu créer une supercentenaire au Père-Lachaise

JPEG - 61.9 ko
(cimetière de Vaugirard)

Entre pas certain d’être mort et pas sur d’être né

JPEG - 24 ko
(Cimetière Montparnasse, tombe de Christophe Girard))

Tellement angoissé par la mort qu’il l’anticipe


Toutes ces illustrations sont évidemment authentiques et non trafiquées (je le précise car il en existe de cette sorte qui circulent sur le net). Si vous possédez vous-même des photos qui mériteraient d’être ajoutées à cet article, n’hésitez pas à me les faire parvenir. Merci d’avance.


Commentaires

Logo de celine colassin
jeudi 10 octobre 2013 à 04h35, par  celine colassin

Bonsoir ou plutôt bonjour, je suis plongée sur votre site et je n’ai pas vu le temps passer, voilà qu’il est quatre heures du matin !
Je voulais juste vous faire part de deux anecdotes « épitaphesques »
Celle de l’actrice Bette Davis qui dans son testament avant souhaité voir écrit sur sa tombe « Ici repose Bette Davis, et pour elle, ça n’a pas été de la tarte tous les jours ! » Sa fille a préféré faire plus sobre et Bette Davis se contente d’un « Elle vécut sans concessions »
La tombe de Louise de Vilemorin que je n’ai jamais vue mais qui selon son amie Jeanne Moreau ne porte qu’une seule inscription « Au Secours ! »
Quant à l’actrice Jean Harlow, surnommée « Baby » dès son enfance par sa mère, sa tombe ne porte que ce seul mot « Baby »
Celine Colassin

dimanche 11 août 2013 à 08h53

Pour « Prosper », chanteur de rues avec orgue de barbarie, bon vivant et admirateur de Bobby Lapointe, sa veuve a conçu cette épitaphe :

" J’ AI
FANTAISIE..."

dimanche 11 août 2013 à 08h43

Savoir écrire sa propre épitaphe, quel bon exercice !
Digne des stoïciens qui nous recommandent de « s’habituer au pensement de la mort »

mercredi 12 décembre 2012 à 03h24

« au nom des raisons de vivre, perdre la vie » je me souviens l’avoir vu lors d’un voyage en normandie je crois :) mais je ne suis plus sur (du lieu)

Logo de Jean Bond
vendredi 2 novembre 2012 à 17h50, par  Jean Bond

Terrible accident d’hélicoptère dans un cimetière Belge : les sauveteurs ont déjà compté plus de 400 morts.

Logo de HolyvieR
samedi 22 septembre 2012 à 02h44, par  HolyvieR

« DEFENSE D’OUVRIR CE CAVEAU APRES MA MORT »

Bonjour Philippe,
Une autre épitaphe surprenante à rajouter dans votre galerie. ;-)

Vue 1 : http://nsa29.casimages.com/img/2012...
Vue 2 : http://nsa29.casimages.com/img/2012...
Vue 3 : http://nsa30.casimages.com/img/2012...

Photos prises dans le vieux cimetière de Treignac (Corrèze).

mercredi 19 septembre 2012 à 14h10

Epitaphe de Scarron par lui-même

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d’envie,
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.
Passant, ne fais ici de bruit
Garde bien que tu ne l’éveilles :
Car voici la première nuit
Que le pauvre Scarron sommeille.

mercredi 19 septembre 2012 à 14h00

attribuée à Mme de Boufflers cette épitaphe pour sa propre tombe ( ? ) :

"Ci-gît, dessous cette tombe
Une dame de qualité
Qui, pour plus de sécurité
Fit son paradis en ce monde"

Logo de bastian76
mardi 4 septembre 2012 à 18h03, par  bastian76

en normandie il y a un cimetiere ou il n’y a aucune plaque car rien ne peut tenir sur la pierre tombale car il s’agit d’une moto a l’echelle 1 avec le nom du defin gravé sur la plaque d’immatriculation .... c’est impressionanat a voir

Logo de Graph45
lundi 1er août 2011 à 11h39, par  Graph45

En me promenant au hasard du Père Lachaise, j’ai lu la plus belle épitaphe de toute ma vie :

"A Edith, mon Ariane,
Votre Solal, pour toujours."

Un romantique, amoureux de Cohen ?
Malheureusement je ne l’ai jamais retrouvée. Je continue d’errer dans ce cimetière en espérant tomber dessus par hasard un jour. Promis, si je la trouve, la photo sera pour vous.

lundi 6 juin 2011 à 22h46

au cimetiere de montbrison dans la loire il y a le caveau boudin duport veridique avec des boudin nee duport fou non !!!!!!!!!

Logo de D.F.
lundi 21 mars 2011 à 06h48, par  D.F.

Je n’ai pas de photo (et difficile d’en faire je réside désormais en Colombie), mais ayant parcouru les allées du cimetière Montmartre des dizaines de fois durant ma scolarité, je me souviens qu’on y pouvait voir la très étonnante tombe d’Adélaïde Aube, représentant un simple tas de pierre entassées, et dont les dates de naissances et de morts laissaient supposer qu’elle avait vécu environ 300 ans...

dimanche 6 mars 2011 à 22h47

Merci pour toutes ces photos, j’ai bien ri !!!

Peu de plaques ou d’épitaphes originales dans mon département (Gironde) hélas !

Logo de Sebastien Provencher
lundi 10 janvier 2011 à 01h47, par  Sebastien Provencher

Cette pierre tombale (voir photos sur FindaGrave.com) au détour du chemin au Cimetière de Montmartre m’avait beaucoup touché. On y voit une photo d’un mère, d’un enfant et d’un chien sur la plage. En lisant l’épitaphe, on réalise que la jeune mère et la petite fille d’un an y repose. La notice se termine en mentionnant « Et Notre Petit chien Gege ». On s’imagine que d’un seul coup, d’une seule catastrophe (accident de voiture, incendie, etc.), une petite famille a été décimée. Et c’est d’une tristesse.

Site web : Pascale Sindic
Logo de horvath
lundi 31 août 2009 à 02h47, par  horvath

Épithaphe ? Tout mignon dans le cimetière de mon petit village : un poème de victor Hugo
« ô l’amour d’une mère, amour que nul n’oublie
pain merveilleux que Dieu partage et multiplie
table toujours servie au paternel foyer,
chacun en a sa part et tous l’ont tout entier ».
je vous ferai une photographie prochainement.

Site web : épithape
Logo de atht
samedi 22 août 2009 à 16h53, par  atht

Magnifique, surement une façon de relativiser cette échéance inévitable..
atht

Site web : Echeance

Navigation

Articles de la rubrique

  • Quand la mort est un moyen d’évoquer sa vie