SAINT-CÉRÉ (46) : cimetière

visité en août 2020
samedi 3 avril 2021
par  Philippe Landru

En périphérie de la commune, sur un terrain plat, non arboré, le cimetière de Saint-Céré a peu d’atouts pour attirer le taphophile.

Seule consolation : y trouver la tombe de Charles BOURSEUL (1829-1912). Employé à l’administration des télégraphes en tant que chef de station des lignes télégraphiques de l’ouest, il publia en 1854 un mémoire sur le moyen de transmettre la voie humaine sur de longue distance grâce à l’électricité. Pour pouvoir passer de la théorie à la pratique il demanda un financement à son administration, mais son supérieur lui répondit que ceci était pure utopie et lui donna l’ordre de se consacrer uniquement à son emploi de télégraphiste. Il prit toutefois la précaution de publier une communication : Transmission électrique de la parole dans la revue de L’Illustration (26 août 1854). On connait la suite : en mars 1876, Graham Bell déposa le brevet du téléphone, puis expérimenta son appareil à l’exposition internationale de Philadelphie. Graham Bell et Edison lui rendirent néanmoins hommage, saluant en lui le génie méconnu à qui on devait une des premières approches du concept de téléphone. En réalité, un grand nombre d’inventeurs participèrent de près ou de loin à l’invention et l’amélioration du téléphone, sa paternité fut et est encore l’objet de nombreuses controverses. Il repose dans l’une des rares chapelles du cimetière, son identité n’étant même pas indiquée à l’intérieur !

On trouve encore dans ce cimetière la tombe d’Ange PECHMÉJA (1819-1887). Poète, romancier, essayiste, républicain sous la Monarchie de juillet, il accueillit avec joie l’avènement de la deuxième République, mais lors du coup d’État de 1851, il dut s’exiler en Belgique puis dans les provinces danubiennes de l’Empire Ottoman. Auteur du roman autobiographique Rosalie, d’un essai fulgurant L’Œuf de Kneph sur l’origine du langage et de poèmes Strophes militantes, il fut un correspondant de Baudelaire.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?