GUAINVILLE (28) : cimetière

Visité en juillet 2008
mardi 8 juillet 2008
par  Philippe Landru

Le minuscule cimetière de Guainville possède désormais la tombe du cinéaste Jean DELANNOY (1908-2008), mort centenaire.

Successivement décorateur, acteur, monteur puis finalement réalisateur à partir des années 30, Jean Delannoy était un fou de cinéma. Solide artisan du cinéma français d’après-guerre, réputé pour ses adaptations littéraires et ses films historiques (Marie-Antoinette). Il accèda à la notoriété en réalisant, en collaboration avec le poète et réalisateur Jean Cocteau, L’éternel retour en 1943. Cette adaptation du mythe de Tristan et Yseult fut incarnée par Jean Marais et Madeleine Sologne. Il s’illustra ensuite en recevant le Grand prix du Festival de Cannes en 1946 pour La symphonie pastorale. Il adapta également des classiques comme Notre-Dame de Paris avec les stars de l’époque Anthony Quinn et Gina Lollobrigida en 1956.

Ils réalisa des longs métrages inspirés par Jean-Paul Sartre (Les jeux sont faits), ou encore Madame de La Fayette (La Princesse de Clèves, 1961). Ses acteurs fétiches furent Michèle Morgan, Jean Gabin et Jean Marais.

Auteur méticuleux de plus d’une trentaine de films, Jean Delannoy fut très chahuté par les cinéastes de la Nouvelle Vague qui lui reprochaient son académisme.

Y repose également le musicien François RAUBER (1933-2003), pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre, principalement connu pour sa collaboration avec Jacques Brel, mais également avec d’autres artistes (Anne Sylvestre...). Il arrangea et dirigea l’accompagnement orchestral des Rondes et Chansons de France enfantines, série de douze 45 tours Philips, sous forme de « livres-disques » illustrés par une page de dessin représentatif (effectuées par un dessinateur différent pour chaque disque).


Merci à Olivier Camus pour les photos Rauber.


Commentaires

Logo de cp
GUAINVILLE (28) : cimetière
lundi 28 décembre 2020 à 16h51 - par  cp

Jean Delannoy repose au côté de son épouse, Juliette Geneste (1908-1998), laquelle avait épousé précédemment un nommé Robert Beckers, un belge, dont la tombe figure sur ce site ! Car il s’était remarié avec l’ancienne comédienne Catherine Hessling, égérie et épouse de Jean Renoir. Ils reposent à Thiais. Beckers, qu’on a du mal à situer, acteur sans filmographie ou homme à tout faire aventureux, travaillait avec son épouse d’alors pour l’éditeur Robert Denoël. Relevons l’évolution « maritale » de Juliette Delannoy, qui est passée du petit monde sulfureux de Denoël, ses bonnes affaire, son sens pratique pour mener sa barque, au prix de dettes, on ne saura jamais pourquoi il a été assassiné, Beckers lui aurait prêté de l’argent, en fait, il s’agissait des sous de Catherine Hessling, René Barjavel, ami de Denoël, s’est cassé les dents à comprendre les motifs de son meurtre, donc Juliette sera mariée 60 années durant avec le « sage » et reposant Delannoy, qui achèvera sa longue carrière par des films religieux à la gloire de Bernadette  ! Films ne semblant avoir été distribués qu’à Lourdes, pour les pèlerins. On était loin du fracas célinien de l’éditeur Denoël...

Logo de THOMELET
GUAINVILLE (28) : cimetière
lundi 20 novembre 2017 à 15h17 - par  THOMELET

Bonjour

Dans ce cimetière se trouve aussi français RAUBER l’un des musiciens de BREL et son épouse

Quelques plaques anciennes intéressantes un cosaque du don et un grec de Patras ont fini leur jour là.

Bonne journée

Logo de THOMELET
mercredi 22 novembre 2017 à 19h20 - par  THOMELET

Mille excuses pour les fautes François RAUBER et son épouse reposent ( au pluriel évidemment)
Cosaque du Don
grec de Patras
Bonne soirée

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?