ANDECHS (Allemagne) : abbaye

Visité en août 2016
dimanche 21 août 2016
par  Philippe Landru

L’abbaye d’Andechs est une abbaye bénédictine allemande du XVe siècle de style baroque et rococo. Elle a également une forte réputation pour les amateurs de bière de tradition avec sa brasserie monastique de renom, la Klosterbrauerei Andechs.

JPEG - 37 ko
Chapelle de la Douleur, où repose Carl Orff.

Originaire de Munich, le compositeur Carl ORFF (1895-1982) avait éprouvé le souhait d’être inhumé ici : il repose dans une des chapelles latérales de l’église.

Désireux d’aborder la musique classique sous un nouvel angle, il se passionna pour la composition, et ouvrit une école de danse en 1924. Ses travaux le menèrent à composer son oeuvre majeure Carmina Burana, qui vit le jour définitivement à Francfort en 1937 [1].

Cette composition devint un grand classique mondial, encore plébiscité aujourd’hui, mais la Seconde Guerre mondiale et sa position jugée floue durant celle-ci vis-à-vis du pouvoir nazi freinèrent quelque peu sa carrière. La suite de Carmina Burana, Catulli Carmina (1943) et Trionfo di Afrodite (1953) rencontrèrent toutefois un grand succès à travers le monde. Un festival de musique a lieu tous les ans en son hommage à Andechs.

Sa présence ici est signalée par une discrète plaque dans le mur, ainsi qu’à un monogramme dans la dalle.

Plusieurs membres contemporains de la famille royale de Bavière reposent dans le cimetière de l’abbaye, mais l’un d’eux, le prince Heinrich (+1958 dans un accident de voiture) repose dans cette même chapelle.


[1Carmina Burana est le titre donné à un manuscrit découvert en 1803 dans l’abbaye de Benediktbeuern, compilation réalisée entre 1225 et 1250 de chants profanes ou religieux composés en latin médiéval — avec certains extraits en moyen haut-allemand ou en ancien français — majoritairement par les goliards, des ecclésiastiques défroqués ou des étudiants vagabonds. Le manuscrit comporte des chansons d’amour, des chansons à boire et à danser ainsi que des pièces religieuses.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?