ENGHIEN-LES-BAINS (95) : cimetière

dimanche 10 février 2008
par  Philippe Landru

C’est à Enghien où elle est née et où elle a grandit que repose Jeanne Bourgeois, plus connue sous le nom de MISTINGUETT (1875-1956). Sa tombe de granit rose, où elle repose avec des membres de sa famille, est au centre du cimetière, un peu surélevée, comme une scène de music-hall.

Cette chanteuse française incarna la « môme de Paris » avec sa voix nasillarde, sa gouaille, son sens de la répartie et son accent des faubourgs. Dès 1909, au Moulin-Rouge, elle obtint un vaste succès avec la Valse chaloupée qu’elle dansait avec Max Dearly. Elle eut pour partenaire, à la scène comme dans la vie, Maurice Chevalier.

JPEG - 40.1 ko
Acte de naissance de Mistinguett - Enghien.

Dans les années vingt, Mistinguett enchaîna les opérettes à succès : Paris qui danse, Paris qui jazz, En douce, Ça, c’est Paris.

Devenue une gloire nationale, « la Miss » alla chanter Mon homme jusqu’aux États-Unis.


Commentaires

Logo de christophe
ENGHIEN-LES-BAINS (95) : cimetière
mardi 4 janvier 2022 à 21h32 - par  christophe

En avril 1963, le réalisateur Jean-Charles Dubrumet filme l’essentiel des prises de vue de son film, « L’Honorable Stanislas », à Meulan et ses environs, mais aussi dans le Val d’Oise et notamment les derniers plans du film au cimetière d’Enghien.

Le film regroupe Jean Marais, Geneviève Page. « Je connais bien la région car j’y venais déjà très jeune et y vient encore souvent en promenade », déclarait Jean Marais à un journaliste.

Des scènes sont aussi réalisées à la gare de Boissy-l’Aillerie où une séquence est prise à l’arrivée de l’autorail Gisors-Pontoise.

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?