AUDINGHEN (62) : cimetière

Visité en octobre 2015
jeudi 21 janvier 2016
par  Philippe Landru

Détruite durant la Seconde Guerre mondiale, la nouvelle église d’Audinghen ressemble davantage à une tour des pompiers. Malgré les destructions, des tombes anciennes subsistent dans le petit cimetière à ses pieds.

Derrière l’église repose une des grandes figures de la région, le chanteur Raoul de GODEWARSVELDE (Francis Delbarre : 1928-1977). Il s’imposa par sa forte stature (1,92 m pour 120 kg) et sa voix grave et rocailleuse en chantant des chansons du patrimoine populaire chti, devenant ainsi une figure régionale incontournable au sein du groupe « Les Capenoules », bien que peu connu du reste du public français. Parmi ses titres les plus connus figure Quand la mer monte. Il se donna la mort. En 1982, un géant à son effigie fut créé à Lille et participe depuis à toutes les processions.

On trouve encore dans ce cimetière la tombe du capitaine de frégate (à titre posthume) Gabriel DUCUING (1885-1940). Issu de la Marine marchande, il combattit durant la Première Guerre mondiale. Bien que réserviste, le deuxième conflit mondial le trouva à nouveau aux premières lignes du combat. Chargé d’assurer la défense de la batterie côtière du Cap Gris Nez, il fit front aux chars et aux stukas du Gudérian du 20 au 25 mai 1940 malgré des moyens dérisoires. Il fut tué par une rafale alors qu’il hissait les couleurs.


Commentaires

Logo de Grégory VATIN
AUDINGHEN (62) : cimetière
vendredi 22 janvier 2016 à 03h29 - par  Grégory VATIN

Quand on demandait à Raoul d’où lui venait son grain de voix si particulier et reconnaissable, il racontait ses longues heures à cultiver sa « laryngite de comptoir ». Pour moi, il est pour toujours LA voix du P’tit Quinquin.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?