SAINT-JUST-EN-CHAUSSÉE (60) : cimetière

Visité en mars 2013
mercredi 1er janvier 2014
par  Philippe Landru

Le cimetière de Saint-Just à la « couleur » des vieilles pierres non rénovées ; ce gris un peu lépreux, si fréquent dans les cimetières, qui confère des airs de mélancolie qui ne manquent pas de charme lors des visites.

Y reposent :

- Luc DAUCHY (1757-1817) : Elu député aux États généraux en 1789, cet agriculteur devent président de l’Assemblée Constituante en 1791. Modéré, il échappe aux purges de la Terreur et se voit même élu en 1795 au Conseil des Cinq-Cents. Rallié à Bonaparte après le 18 brumaire, il est nommé préfet de l’Aisne. Nommé en 1805 préfet du Marengo, il devint l’année suivante intendant général des Provinces illyriennes. Lors des Cent-Jours, Dauchy fut élu à la chambre des représentants par le département de l’Oise. Il se retira ensuite de la vie publique. En 1810, il fut fait comte d’Empire.

- L’architecte Théodore DESCATEAUX (1873-1944).

- Geneviève de SÉRÉVILLE (Geneviève Ligneau Chapelain de Séréville : 1914-1963), qui fut la quatrième épouse de Sacha Guitry et la seule qu’il épousa religieusement (il avait quasiment trente ans de plus qu’elle). Elle avait été élue Miss Cinémonde en 1937, et était apparue ensuite dans quelques films à la fin des années 1930. Elle interpréta quelques pièces et quelques films de son époux, mais ils se séparèrent en 1944. Elle était issue d’une famille d’entrepreneurs d’industrie mécanique textile fortement implantée dans la région : elle repose dans un caveau de famille, mais il existe un autre mausolée de la famille dans ce même cimetière.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?