CORVOL-L’ORGUEILLEUX (58) : cimetière

visité en mars 2007
jeudi 7 février 2008
par  Philippe Landru

Le petit cimetière de Corvol-l’Orgueilleux présente des allées tracées au cordeau qui ne sont pas exemptes de vieilles tombes de notables locaux, et qui montent en une pente douce vers une immense chapelle qui tranche par sa monumentalité.

C’est celle d’un enfant du pays qui est revenu se faire inhumer dans son village mais qui acquit la notoriété dans la capitale : Jules JALUZOT (1834-1916).

Jeune commis, il entre au Bon Marché d’Aristide Boucicaut dont il gravit progressivement les échelons. Son mariage lui apporte une dot confortable qui lui permet, en cette époque de fébrilité commerciale inhérente au Second Empire, de se lancer dans les Affaires à son compte. Entre le boulevard Haussman et la rue du Havre nouvellement ouverts, souhaitant bénéficier du futur public attiré par l’Opéra et la gare Saint-Lazare alors en construction, il fonde son magasin : le Printemps.

Il en fait le premier magasin électrisé, mène une excellente campagne de promotion en initiant les soldes et la vente par correspondance. Zola s’inspira amplement de son parcours lorsqu’il écrivit Au bonheur des dames.

Par la suite, il se lance en politique : il fonde plusieurs journaux, tels que la Presse et la Patrie. Elu plusieurs fois députés de 1888 à 1902, il fut un conservateur boulangiste et antidreyfusard. La fin de sa vie est minée par des affaires et il perd une grande partie de sa fortune. Aujourd’hui pourtant, son magasin demeure.

Avec lui est enterrée son épouse, Augustine Figeac, qui était sociétaire de la Comédie Française lorsqu’il la rencontra.


Commentaires

Logo de nadine-laure
CORVOL-L’ORGUEILLEUX (58) : cimetière
lundi 5 octobre 2009 à 03h57 - par  nadine-laure

dans l’église de Corvol on trouvait voici peu des sarcophages mérovingiens trouvés sur le chantier d’un pavillon.
nadine laure

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?