Découverte du cadavre de Rosa Luxemburg ?

dépêche du 29 mai 2009 - Associated Press
vendredi 29 mai 2009
par  Philippe Landru

Le médecin légiste en chef de l’hôpital berlinois de La Charité a entamé des recherches afin de déterminer si un corps découvert dans les sous-sols de l’établissement pourrait être celui de Rosa Luxemburg, la socialiste révolutionnaire allemande assassinée en 1919, rapporte vendredi le magazine « Der Spiegel ».

Rosa Luxemburg a été tuée par un milicien contre-révolutionnaire lors de la répression d’une insurrection avant que sa dépouille ne soit jetée dans les eaux d’un canal à Berlin. La jeune femme avait participé à la création de la Ligue Spartakus -aux positions révolutionnaires et antimilitaristes- au côté notamment de Karl Liebknecht, cofondateur du Parti communiste allemand également tué dans le soulèvement. Tous deux restent des héros de la gauche en Allemagne, où une marche a lieu chaque année en leur honneur.

Après sa mort, un corps a été retrouvé, et présenté comme celui de Rosa Luxemburg. Le cadavre avait été enterré dans un cimetière de Berlin. Mais Michael Tsokos, le responsable du service médico-légal de La Charité, a des doutes, selon « Der Spiegel ».

Entre autres éléments, les résultats de l’autopsie originelle n’indiquaient pas d’ostéoarthrite aux articulations, ni de jambes de longueur différente, que Rosa Luxemburg était connue pour avoir. Un examen médico-légal du corps qui a été enterré n’est pas possible, car la tombe a été profanée du temps des Nazis et les os retirés.

Mais un corps que Michael Tsokos a trouvé dans une réserve située dans les bâtiments de la Charité il y a deux ans -et qui avait été préservé par le froid et l’humidité régnant à la cave- pourrait être celui de Rosa Luxemburg, selon le magazine qui cite M. Tsokos.

Il manque sa tête, ses pieds et ses mains, mais des examens ont montré que la personne avait des jambes de longueur différente et présentait des signes d’arthrite. Le cadavre daterait également de l’époque à laquelle vécut Rosa Luxemburg, qui contribua à la formation du Parti communiste allemand.

Afin de déterminer si le corps est bien celui de la socialiste révolutionnaire, M. Tsokos -que l’Associated Press n’a pu joindre dans l’immédiat- a déclaré qu’il tentait de trouver un parent -encore en vie- de Rosa Luxemburg afin de pouvoir comparer les ADN, rapporte le magazine. Il a tenté de prélever de l’ADN sur un timbre-poste utilisé par Rosa Luxemburg, mais n’a pas été en mesure d’obtenir un échantillon utilisable.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?