MAZÈRES-SUR-SALAT (31) : cimetière

visité en août 2021
mardi 2 novembre 2021
par  Philippe Landru


Au cimetière de Mazères-du-Salat repose le spéléologue Marcel LOUBENS (1923-1952), qui voulut suivre les traces de Norbert Casteret qui l’encouragea à prospecter le massif d’Arbas. Il y découvrit en 1940 un gouffre de première importance, la Henne Morte, qui fut un temps le plus profond de France. Sa connaissance du massif servit la Résistance durant la guerre : il devint passeur de frontières entre la France et l’Espagne et s’engagea dans le maquis. En 1951, en compagnie d’Haroun Tazieff, il dépassa les −500 m dans le gouffre de la Pierre-Saint-Martin. Lors d’une nouvelle expédition dans ce même gouffre en 1952, par la faute d’un défaut de conception du treuil, il fit une chute aux pieds de Tazieff et décéda sans avoir pu être ramené à la surface.

Considérant que la remontée improvisée de ce qui n’était maintenant plus qu’un cadavre aurait fait courir trop de risques aux participants, il fut décidé de l’inhumer sur place. Un prêtre espagnol, président d’un club spéléo, vint faire une prière d’absoute. Son corps ne fut remonté que deux ans plus tard. Dans le gouffre, à l’endroit du bivouac, fut écrite l’épitaphe : « Ici Marcel Loubens a vécu les derniers jours de sa vie courageuse ».


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?