FLERS (61) : cimetière Saint-Jean

visité en août 2019
vendredi 24 décembre 2021
par  Philippe Landru

Ouvert en 1860, le cimetière Saint-Jean remplaça progressivement le cimetière Saint-Germain, actuellement terrain de la MJC, qui ferma ses portes en 1880. Il est désormais l’ancien cimetière patrimonial de la ville.

Aucune pointure ne repose ici, mais des personnalités locales. On regrettera que Fernande Segret, maîtresse en titre d’Henri Désiré Landru et qui se suicida en janvier 1968 en se jetant dans les douves du château de Flers, ait été inhumée dans l’immensité du cimetière de Thiais (91) plutôt qu’ici !

JPEG - 25.4 ko
Dans la chapelle Gallet, famille ayant fait fortune dans le négoce de l’indigo, repose Prosper Gallet qui fut curé de la paroisse Saint Pierre de Chaillot à Paris. Il est fit à Flers qu’il a confessé le compositeur Rossini sur son lit de mort en 1868. La Piéta du bas-relief est signée Baury.

JPEG - 42.3 ko
La tombe, isolée sur un parterre central, du marchand de coton juif Samuel Mayer (1808-1856), qui était l’époux d’Ernestine Berncastel, la grand-tante maternelle de Marcel Proust.
JPEG - 51.2 ko
Dans le mausolée Sallé-Brunet repose Claude Sallé, jeune industriel flérien et aviateur amateur qui se tua avec son avion à l’âge de 25 ans en 1938. Cet accident fut abondamment relaté dans la presse locale.

Sur les somptueuses chapelles et les impressionnants monuments se trouvent des noms connus de la région : Amiard (famille d’architectes), Foucault (grand nom du textile), Duhazé, Halbout, Lehugeur…

JPEG - 48.7 ko
Belle chapelle Duhazé, famille d’industriels du textile, qui fondèrent l’usine de la Planchette.
JPEG - 40.4 ko
La tombe la plus haute du cimetière : celle de l’abbé Jean-Baptiste Lecornu.
JPEG - 48.1 ko
Sépulture Rallu - Lehugeur

- L’architecte Emile BLIVET (1857-1928).

- L’architecte Henri CHAUFRAY (1838-1925).

- Le journaliste Emile DRON (1876-1951), fondateur en 1875 du journal républicain Le Patriote normand.

- Louis FOLOPPE (1849-1894), qui fut l’imprimeur du premier Journal de Flers qui parut de mai 1857 à février 1943. Il mourut d’une chute mortelle lors d’une promenade.

- Julien SALLES (1830-1915) : notaire, maire de Flers, il fut député progressiste de l’Orne de 1904 à 1906. Il acheta le château de Flers et le revendit à la mairie. Il offrit également sa collection de tableaux à la ville.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?