MONTEAUX (41) : cimetière

Visité en janvier 2011
mardi 29 mai 2018
par  Philippe Landru

Ici repose l’une des figures majeures de la Résistance : Henri ROL-TANGUY (1908-2002) : ouvrier métallurgiste dans la région parisienne, militant communiste, il servit en Espagne en 1937 dans les rangs des Brigades internationales de l’Armée républicaine espagnole. De retour en France, il fut mobilisé en septembre 1939. Démobilisé en août 1940, il refusa la défaite et par antifascisme et patriotisme, il rejoignit immédiatement les rangs de la Résistance parisienne avec son épouse Cécile. Dans les mois qui suivirent, il participa également à la mise sur pied de l’Organisation spéciale (OS), mouvement communiste chargé de l’action directe et du sabotage, et exerce des responsabilités au sein du PCF parisien. Début 1942, il fut nommé chef des Francs-Tireurs et Partisans (FTP) de la région parisienne. Il participa au titre des FTP, dans le dernier trimestre de l’année 1943, à la mise en place de l’Etat-major des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) de la région parisienne. Il se consacra alors entièrement à la préparation de la libération de la capitale. L’avance des alliées en Normandie donna bientôt le signal de l’insurrection : du 10 au 15 août, des grèves éclatèrent dans les administrations parisiennes (cheminots, gendarmes, policiers) et le 15 août, le colonel Rol lança un appel aux forces de l’ordre pour qu’elles se rangent aux côtés des FFI. Le 18 août au matin commença la grève générale et les premières occupations d’usines. Une affiche fut apposée sur les murs, donnant aux Parisiens l’ordre de rejoindre les FFI. Le 20 août, l’Etat-major FFI fut installé dans son poste de commandement souterrain de la place Denfert-Rochereau, sous le Lion de Belfort. Le même jour, l’Hôtel de Ville fut pris et les barricades se dressèrent dans Paris. Il assista à la préfecture de police à la signature de l’acte de reddition sans condition des forces allemandes du général Von Choltitz et contresigna lui-même un des exemplaires. Après la capitulation de l’Allemagne, il fut fait Compagnon de la Libération. Il fut membre du Comité central du PCF (1962-1987).

Dans le film Paris brûle-t-il ?, son rôle est interprété par Bruno Cremer.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?