PLOUGASTEL-DAOULAS (29) : cimetière

jeudi 25 août 2022
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive

C’est dans le tombeau Le Guellec du cimetière de Plougastel-Daoulas que repose le peintre Charles FILIGER (1863-1928). Issu d’une famille aisée, il exposa aux Salon des indépendants en 1889 et 1890. Il gagna Pont-Aven et fréquenta les artistes de l’école du même nom, en particulier Paul Gauguin et Paul Sérusier. Son homosexualité le mit dans une situation difficile face à une population qui jugeait ces mœurs durement. Il sombra dans l’alcoolisme, la drogue, et les crises de mysticisme. Il rompit ses relations avec les amis et la famille, sombrant peu à peu dans la misère. En 1914, il prit pension chez M. et Mme Le Guellec, à l’hôtel du Menhir à Trégunc [1]

JPEG - 25.6 ko
Portrait de Gauguin.

Il les suivit à Plougastel-Daoulas en 1918, et vécut avec eux. Dans un dénuement vécu comme total, son destin s’apparenta à celui des artistes maudits de son temps. Trouvé exsangue dans une rue de Plougastel les poignets tailladés (crime ? suicide ?), il fut conduit à l’hôpital de Brest où il mourut, oublié de tous, et fut enterré dans le caveau des Le Guellec. Sa production ne fut pas très abondante, réalisant principalement des petits formats. Il poursuivit une œuvre originale et mystique et sans faire partie du groupe des nabis, il en partagea toutes les caractéristiques. Il peignit, comme les peintres d’icônes, des visages ovales aux formes épurées, simplifiées, aux grands yeux ouverts en quête d’un absolu improbable.


Merci à Dominique Le Guen pour les photos.


[1Ces derniers ont signé un contrat alimentaire avec la sœur de Charles Filiger.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?