Père Lachaise : la naissance du cimetière moderne

samedi 2 avril 2016
par  Philippe Landru

Vous croyiez connaître le Père Lachaise ? Détrompez-vous avec ce nouveau site !

Il en va des cimetières comme de tous les sujets : on peut se croire spécialiste en ressassant sans cesse les mêmes histoires, les mêmes anecdotes jamais vérifiées… Le Père Lachaise est plein de ces cuistres qui monnaient parfois fort cher un savoir qu’ils s’attribuent alors qu’il fut patiemment élaboré par d’autres.

Il en est tout autre de la démarche de Marie Beleyme : faisant fi des certitudes sur le cimetière, elle reprend le dossier à zéro et se penche sur les premières heures du cimetière, celles de la fin du domaine des Jésuites et des débuts de la nécropole. A l’aide de la documentation d’origine, des plans, d’une bibliographie qui ne se limite pas à quelques ouvrages de base trop vite parcourus, elle reprend par le menu l’histoire d’un site tout en démontant progressivement toutes les « certitudes » acquises. Son site qui vient d’ouvrir n’en est qu’à ses débuts, mais les articles sur Guillotin et sur le pseudo tombeau d’Adélaïde Paillard de Villeneuve sont déjà jubilatoires pour ceux qui connaissent bien le lieu. A venir, s ans trop déflorer ses trouvailles, une progression in situ de ce qui demeure, intact ou sous forme d’empreintes, de la propriété des jésuites... Et puis les premières célébrités aussi, leur tombeau d’origine dont il ne reste parfois plus grand-chose, le déplacement parfois rocambolesque de certains…

Autant le dire, un site qui sera non seulement original (et pas une énième page sur…) et d’une rigueur méthodologique apte à accrocher le plus exigeant des chercheurs, sans pour autant décourager le néophyte qui, pour peu qu’il soit curieux, découvrira le Père Lachaise tel qu’il ne fut jamais vraiment décrit sur le net. Les habitués de mon site ne découvriront évidemment pas Marie Beleyme, conceptrice « informatique » de la page et contributrice régulière de la vie taphophilique française depuis maintenant plus de dix ans.

Pour découvrir le site, c’est ici.


Commentaires

Brèves

Une nouveauté méthodologique importante sur le site !

lundi 9 octobre 2017

Une nouveauté qui, si elle ne change pas la morphologie du site, va à terme considérablement améliorer la recherche.

Jusqu’alors, les rubriques « départements » dans l’onglet de gauche ne servaient qu’à y ranger les cimetières selon ce critère. Il ne vous aura pas échappé que contrairement à naguère, ceux-ci ne pouvaient pas être indiqués par ordre alphabétique : il fallait donc consulter toute la liste pour trouver le lieu que l’on cherchait.

Désormais (mais cela se fera très progressivement), la rubrique « département » devient la porte d’entrée pour chacun d’entre eux : non seulement j’y intègre les communes par liste alphabétique, mais j’y ajoute « l’Etat des lieux du patrimoine taphophilique » pour chacune. Ainsi, par codes couleurs, vous y trouverez l’intégralité des cimetières : ceux que j’ai visité, ceux dont j’ai fait la fiche grâce aux photos d’internautes, ceux ayant fait l’objet d’articles (presse, Internet...), et ceux enfin qui n’ont pas encore d’articles mais dont j’ai connaissance d’un patrimoine avec, pour les internautes du coin, la possibilité s’ils le désirent de venir compléter le site.

Le premier département à être à jour est le Territoire de Belfort, fiche sur laquelle vous pourrez constater les changements. Progressivement, c’est l’ensemble des départements qui auront cet aspect.

Bonne visite