Les négriers du cimetière Miséricorde - Nantes

Ouestfrance.fr - 22 mars 2012
vendredi 30 mars 2012
par  Philippe Landru

Le Nantais Eric Lhomeau publie un guide sur le cimetière Miséricorde et évoque ceux qui ont participé à la traite négrière.

Le Nantais Eric Lhomeau, l’arpenteur du cimetière Miséricorde est de retour. Avec un troisième guide sur ce lieu, qualifié parfois de Père Lachaise nantais en référence au grand cimetière parisien où sont enterrées tant de célébrités. Le cimetière Miséricorde dit aussi à son échelle la grande et la petite histoire de Nantes. Cette fois, Eric Lhomeau s’intéresse à tous ceux qui ont participé directement ou indirectement à la traite négrière, que l’on dénommait aussi commerce du « bois d’ébène. »

Il évoque ainsi la mémoire des négociants d’origine suisse qui importent à Nantes, des textiles en toile peinte (dite les indiennes) qui servent de monnaies d’échange en Afrique pour la traite. Outre les négociants, il évoque la vie de quelques armateurs négriers dont il a retrouvé les tombes à Miséricorde.

Mais, plus qu’une balade sur les traces des tombes de tous ceux qui ont participé aux financements et aux expéditions d’achats et de ventes d’escales, son livre est une véritable petite histoire de la traite négrière. Avec un rappel des dates clefs.

Comme dans ses précédents opuscules, il a exhumé des archives. Il cite d’innombrables passages d’ouvrages et les propos de plusieurs abolitionnistes de renom. Avec notamment cette définition de l’abbé Grégoire, en 1822 : « J’appelle négrier non seulement le capitaine de navire qui vole, achète, enchaîne, encaque et vend des hommes noirs ou sang-mêlé [...] mais aussi les armateurs, les affréteurs, les actionnaires, commanditaires, assureurs, colons planteurs, gérants, capitaines, contremaîtres et jusqu’au dernier des matelots participant à ce trafic honteux. »

Guide du cimetière Miséricorde de Nantes (Petite histoire de la traite négrière), Eric Lhomeau et Karen Roberts. 13 €. Dans les librairies nantaises.


Commentaires

Logo de europe
Les négriers du cimetière Miséricorde - Nantes
vendredi 6 avril 2012 à 20h59 - par  europe

Il est proposé tome 1 et tome 2 quel est celui qui traite de négriers ?
Merci
Alexandra

Logo de minirouge
mardi 17 avril 2012 à 01h08 - par  minirouge

A quand une petite visite du cimetière avec nos amis parisiens ?

Question bonus : En ce qui concerne le monument de Mr Garnier (celui qui est en couverture du tome 1 de Miséricorde) , On décapite ou pas ?

Logo de MONSIEUR LHOMEAU
lundi 16 avril 2012 à 17h54 - par  MONSIEUR LHOMEAU

Le tome sur la traite négrière à été publié en plus des tome I et II du cimetière miséricorde

Brèves

Une nouveauté méthodologique importante sur le site !

lundi 9 octobre 2017

Une nouveauté qui, si elle ne change pas la morphologie du site, va à terme considérablement améliorer la recherche.

Jusqu’alors, les rubriques « départements » dans l’onglet de gauche ne servaient qu’à y ranger les cimetières selon ce critère. Il ne vous aura pas échappé que contrairement à naguère, ceux-ci ne pouvaient pas être indiqués par ordre alphabétique : il fallait donc consulter toute la liste pour trouver le lieu que l’on cherchait.

Désormais (mais cela se fera très progressivement), la rubrique « département » devient la porte d’entrée pour chacun d’entre eux : non seulement j’y intègre les communes par liste alphabétique, mais j’y ajoute « l’Etat des lieux du patrimoine taphophilique » pour chacune. Ainsi, par codes couleurs, vous y trouverez l’intégralité des cimetières : ceux que j’ai visité, ceux dont j’ai fait la fiche grâce aux photos d’internautes, ceux ayant fait l’objet d’articles (presse, Internet...), et ceux enfin qui n’ont pas encore d’articles mais dont j’ai connaissance d’un patrimoine avec, pour les internautes du coin, la possibilité s’ils le désirent de venir compléter le site.

Le premier département à être à jour est le Territoire de Belfort, fiche sur laquelle vous pourrez constater les changements. Progressivement, c’est l’ensemble des départements qui auront cet aspect.

Bonne visite