ZITRONE Léon (1914-1995)

cimetière de Levallois-Perret
dimanche 17 février 2008
par  Philippe Landru

Arrivé en France avec sa famille, fuyant le communisme, à l’âge de six ans, il effectue d’abord des études scientifiques, mais sa parfaite maîtrise du russe, du français, de l’anglais et de l’allemand lui ouvre en 1948 les portes de la Radiodiffusion Française au service des émissions vers l’étranger. En 1959, il rejoint l’activité télévision de la RTF (Radiodiffusion et télévision françaises). À partir de 1961, il est présentateur du journal télévisé pendant 20 ans, tout d’abord jusqu’en 1975 sur la première chaîne qui devient TF1, ce qui l’amène à rester sur la chaîne de service public, Antenne 2, et ce jusqu’en 1981. Il est co-animateur du jeu télévisé Intervilles avec Guy Lux.

Il est non seulement le commentateur-clé des grands évènements de ce monde, mais également celui des évènements-clé des grands de ce monde, notamment les mariages, décès et investitures. Il est également passionné de chevaux et imprime sa marque au commentaire hippique. Très cultivé, il sait aussi faire preuve d’un humour ravageur (il fut l’un des invités de référence de l’émission des Grosses Têtes sur la radio RTL). Il parle un français cultivé, simple et littéraire, tel qu’il serait écrit, et est capable de prolonger ses commentaires plusieurs heures durant si la situation l’exige, sans monotonie ni répétition.

Il a à lui seul incarné la télévision pendant plusieurs décennies aux yeux du grand public français, mais il fut obséquieux avec les grands de ce monde, et de caractère plutôt méprisant avec les autres.

Décédé à Levallois en 1995, il repose dans le cimetière de la commune.


Retour au cimetière de Levallois-Perret


Commentaires

Logo de Fabien Lunghini
ZITRONE Léon (1914-1995)
mercredi 11 mars 2015 à 22h15 - par  Fabien Lunghini

:’-( J’ai connu, ou plutôt pas connu du tout Léon Zitrone, habitant une cité pavillonnaire non loin de chez lui à Levallois. c’était quelqu’un de toujours austère, jamais de bonjour, ou de sourire, même pas un regard. à la ville, et à la vie de tous les jours, c’était quelqu’un de totalement diffèrent. Quand je le voyait à la Tv, presque souriant, et aimable, c’était dur à concilier pour ceux qui le voyaient dans la vie, et son quotidien. Mais il avait sans doute ses soucis, comme pour tout le monde, et que sa vie privée était peut-être son jardin secret, avec peut-être de profondes blessures.

Logo de Claude Mafate
ZITRONE Léon (1914-1995)
mercredi 29 janvier 2014 à 12h54 - par  Claude Mafate

:-( c’est vrai qu’il n’aimait pas les ouvriers et les pauvres gens. Il était dans son monde, de strass et de paillette. L’aristocratie et la Bourgeoisie comptaient beaucoup pour lui.

Logo de cp
mercredi 29 janvier 2014 à 22h51 - par  cp

Journaliste.
Né le 25 novembre 1914 à Pétrograd (Russie).
Fils de Rodolphe-Romain Zitrone, Ingénieur chimiste, et de Mme, née Catherine Hawkins. Mar. le 28 mai 1949 à Mlle Jacqueline Connan (3 enf. : Marie-Laurence, Béatrice [Mme Juan Piña Oliver], Philippe).

Etudes : Lycée Janson-de-Sailly et Facultés de droit et des lettres à Paris, Institut de chimie et de physique, London Polytechnic School...

Père russe et mère sans doute anglaise, d’où un avantage pour les langues.

Cela dit, de son vivant, on se moquait beaucoup de sa suffisance et sa flagornerie, mais quand on jauge la culture générale des successeurs, on a parfois l’impression d’avoir perdu au change...

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
mercredi 29 janvier 2014 à 22h32 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Sans doute , « Big Léon » était-il issu de l’aristocratie tsariste de l’époque, des Russes Blancs, méprisant les ouvriers « rouges » et les Bolchéviques révolutionnaires, d’où sa fuite en famille en France, avec pas mal d’argent dans les valises, je pense !

Je trouve bizarre et suspect qu’aucun site sur le « Net » n’évoque la profession et le milieu social des parents de ce journaliste polyglotte pédant, qui s’écoutait parler et que je ne supportais pas quand il parlait des nantis et hyper-riches de ce monde !