MOULINS (03) : chapelle du lycée Théodore de Banville

mercredi 5 janvier 2022
par  Philippe Landru


La chapelle Saint-Joseph, dite chapelle de la Visitation, est celle de l’ancien couvent des Visitandines de Moulins ; elle a été commandée en 1646. Lorsque le lycée de Moulins s’est installé en 1802 à l’emplacement du couvent, la chapelle est devenue la chapelle du lycée et elle l’est restée jusqu’en 1998.

Elle est connue pour héberger le tombeau d’Henri II duc de Montmorency (1595-1632) exécuté par François Anguier entre 1648 et 16512, à la demande de Marie-Félice des Ursins, sa veuve.

Gentilhomme contemporain de Louis XIII, amiral de France, vice-roi de la Nouvelle-France et gouverneur du Languedoc, il participa aux guerres contre les protestants et battit la flotte de Benjamin de Rohan, seigneur de Soubise, devant La Rochelle en 1625. Maréchal de France en 1630, il intrigua avec Gaston d’Orléans, frère du roi, contre le cardinal de Richelieu. Condamné à mort pour crime de lèse-majesté, il fut exécuté à Toulouse. Avec Henri s’éteignit la branche aînée des Montmorency. Cette mise à mort d’un duc et pair, issu d’une des plus illustres familles de la noblesse, frappa l’opinion et imposa l’image d’une raison d’État terrible, et implacable. Il repose a son épouse, Marie-Félicie Orsini (francisé en « des Ursins ») (1600-1666), qui se retira au couvent de la Visitation à Moulins après l’exécution de son mari. Elle mourut en odeur de sainteté.


Sur le sarcophage, se détachent les effigies du duc et de la duchesse de Montmorency. Henri II est vêtu d’une précieuse armure ciselée. Sa main droite est appuyée sur un casque et de son autre main il tient son épée de maréchal. La duchesse est vêtue d’une toge, elle est dans une attitude de prière, elle figure la douleur. De chaque côté, des allégories de vertus ou qualités associées au duc ou à la duchesse sont représentées. Hercule, avec sa masse et la peau du lion de Némée, représente la force d’Henri II, Mars, le dieu de la guerre rappelle son courage militaire. De l’autre côté les allégories de la Charité et de la Foi sont associées à Marie-Félicie des Ursins. Sous le fronton triangulaire orné d’une coquille, se trouve au sommet, le blason des Montmorency entouré des colliers de l’ordre de Saint Michel et de l’ordre du Saint Esprit, le tout est surmonté d’un casque empanaché.


Merci à Jean-Jacques Féjard pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?