DANNEMOIS (91) : cimetière

Visité en août 2000
dimanche 17 mars 2013
par Philippe Landru

On ne risque pas d’ignorer la tombe de Claude FRANÇOIS (1939-1978) : sa statue se détache nettement dans la partie droite du cimetière et sa tombe est particulièrement fleurie. De plus, il est fort à parier que des fans s’y recueillent : c’est par bus entier que ceux-ci se rendent sur sa tombe, particulièrement à l’approche de l’anniversaire de sa mort.

Bien que mort à Paris dans des circonstances connues, c’est dans le petit cimetière de Danemois, où il possédait un moulin, qu’il fut inhumé. Aujourd’hui, la commune est un véritable mémorial pour tous les admirateurs de l’artiste. pour beaucoup, c’est un lieu de pèlerinage annuel. Sur sa tombe se trouve également le buste de sa mère.


Ses fans fleurissent la tombe pour les 35 ans de sa mort : 10 mars 2013...



...16 mars 2013 : la tombe vandalisée [1]


« Un saccage », soupirent les fans de « Cloclo », venus visiter le cimetière de Dannemois (Essonne) où repose le chanteur populaire. Les chevalets soutenant les gerbes de fleurs ont leurs pieds brisés, les pots de fleurs sont cassés, les plaques de marbres sont en morceaux, les fleurs ont été piétinées. La plupart des ornements installés sur la tombe du chanteur Claude François ont été vandalisées dans la nuit de vendredi à samedi 16 mars, une semaine après les commémorations autour des 35 ans de la mort de Claude François.

Ce cimetière est devenu un lieu de pèlerinage, tout comme le moulin où vivait l’artiste qui a été transformé en musée. La semaine dernière, près de 200 fans étaient venus rendre hommage à leur idole, décédé le 11 mars 1978. « Cet acte de vandalisme est honteux », lâche Marie-Claude Lescure, propriétaire du Moulin de Dannemois. L’enquête a été confiée aux gendarmes de Milly-la-Forêt (Essonne). Aucun des fils du chanteur n’a pour le moment déposé plainte.


Merci à Patrick Detloff pour les compléments photos (en particulier les 35 ans). Photos de la tombe vandalisée : le Parisien


[1] Article du Parisien - 17 mars 2013


Commentaires

Logo de Nordine Julliat
dimanche 2 mars 2014 à 19h59, par  Nordine Julliat

:’-( Il n’est pas le seul commerçant de Dannemois, qui regrettent Cloclo, et il y en avait même à Paris à l’époque. Sans oublier ceux qui tournaient autour de lui, et qui n’étaient pas commerçants. C’était une autre époque, différente d’aujourd’hui.

Logo de Yves N.
jeudi 23 janvier 2014 à 20h35, par  Yves N.

:’-( Entre autres malheureux du décés de Claude Francois, J.F.D traiteur à Dannemois dans les années 1960-1970 : certains week-ends, il faisait travailler jusqu’a cinq membres de sa familles, avec les maxi-fêtes VIP de Claude François, et les livraisons de charcuteries et autres petits fours. Et même, trés souvent en semaine. C’était l’époque du grand train de vie et belle voiture, avec belle maison à Dannemois. Aprés la mort du chanteur en Mars 1978, ce fut la chute, la descente aux enfers : J.F.D fit plusieurs séjours en HP en 1979. Il fit faillite en 1979, et divorça en 1980. J.F.D à maintenant 70 ans, et il regrette beaucoup l’époque de Cloclo. Il vit aujourd’hui à Trappes. C’est mon voisin....

Brèves

Des chemins de croix dans les cimetières...

vendredi 14 février

L’association bailleuloise Kerk Hof cherche à faire reconnaître le caractère exceptionnel, voire unique, de son chemin de croix composé originellement, au milieu du XIXe siècle, de 14 chapelles-stations identiques. Dans ce but, elle aimerait savoir si l’un des nombreux amateurs de tombes du site connaît d’autres témoignages similaires dans les cimetières. Merci d’avance pour votre aide.