SARTRE Jean-Paul (1905-1980) et BEAUVOIR Simone de (1908-1986)

Montparnasse - 20ème division
jeudi 21 février 2008
par  Philippe Landru

Philosophe, romancier et essayiste français (Huit-clos, la Nausée, la P... respectueuse), il prit part à tous les combats de son époque (décolonisation de l’Algérie, révolution à Cuba, défense des Palestiniens ou des Cambodgiens victimes du génocide...), ce qui fit de lui le Voltaire du XXe siècle. On lui reprocha certains de ses engagements parfois sans discernement (auprès du communisme, de la révolution iranienne...). Il domina très largement les débats de son époque et sa pensée, par adoption ou par rejet, est encore très présente à notre époque. Il fut le créateur, avec Beauvoir et Merleau-Ponty, de la revue les Temps modernes et fut le père de l’Existancialisme, qui domina la vie culturelle de l’après-guerre.

Il repose à l’entrée du cimetière avec sa compagne :

Simone DE BEAUVOIR (Simone Bertrand de Beauvoir : 1908-1986), qui fut romancière et essayiste. Partant du postulat qu’« On ne naît pas femme : on le devient... C’est l’ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu’on qualifie de féminin », elle défendit toute sa vie la cause féminine et les combats perpétuels que celle-ci doit mener pour s’affranchir de la mise en tutelle par les hommes, inspirant grandement le féminisme naissant. La publication du Deuxième sexe marqua durablement la prise de conscience féminine.

Compagne de Sartre toute sa vie, elle fut liée à lui par un « pacte » : à leur « amour nécessaire », rendu essentiel par leur attachement mais également par leur collaboration intellectuelle, s’ajoutèrent un grand nombre « d’amours contingentes » : Sartre eut de très nombreuses maîtresses et elle-même cultiva un grand nombre de liaisons homosexuelles.

Leurs obsèques respectives donnèrent lieu à d’immenses rassemblements. Encore aujourd’hui, c’est l’une des tombes les plus visitées du cimetière. Pendant un temps, un plaque à la mémoire de la jeune Sohane, brûlée vive dans une cave de banlieue, fut posée sur leur tombe. Celle-ci a été déplacée et scellée à l’endroit du drame.

2013 : la tombe fait son lifting ! Les témoignages abondent.


Retour vers le cimetière Montparnasse


Commentaires

SARTRE Jean-Paul (1905-1980) et BEAUVOIR Simone de (1908-1986)
lundi 4 juillet 2011 à 13h28

J’y suis allée hier et la tombe n’est pas la même : elle est beaucoup plus haute et le sommet est rond... Et elle est remplie de bisous en rouge en lèvres.

Navigation

Articles de la rubrique