MÂCON (71) : cimetière de Flacé

samedi 26 février 2022
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive.

Au cimetière de Flacé repose Henri MALVOISIN (1872-1953). Installé à Mâcon en 1910, il y fonde une activité florissante de négoce de vin. Fin des années 1920, le négoce ne se porte pas bien donc Henri cherche de nouveaux produits dérivés de la vigne. En 1929, il lance GRAPP-CUR, un jus de raisin sans alcool vendu en pharmacie. Le slogan est percutant : « C’est bon pour la santé », et… c’est un succès ! Le GRAPP-CUR change vite de nom et devient ¼ GRAPP. Mais ce nom ne le satisfait pas totalement. Henri et son épouse Louise sont des passionnés de cartes. Au cours d’une partie, le petit lutin au bonnet à clochettes surgit sur le tapis vert et c’est la révélation. Comme un jeune papa irait inscrire le prénom de son petit à l’état civil, Henri Malvoisin dépose le 8 avril 1936 la marque Joker’s (qui devint plus tard Joker, débarrassé du s final).

Son fils, Jean MALVOISIN (1906-1988) reprit les rennes de l’entreprise familiale à la Libération. Impressionné par les magazines américains, par les publicités… et par les petites boîtes métalliques de jus d’orange que les GI’s distribuaient, il décida de donner un essor nationale au jus de fruit mâconnais. Grâce à son sens aigu de la communication, il hissa la petite marque de Mâcon au premier rang des marques françaises. En 1957, le dessinateur Jacques Auriac créa pour Joker ce personnage à la bouche grande ouverte sur une pomme, une grappe de raisin ou une bouteille.

Jean Malvoisin eut l’idée de la bouteille à anneaux que l’on appela “ bouteille Bibendum ” ou “ bouteille Bib ”. Joker fut l’une des premières marques à faire de la publicité sur les affiches, dans la presse écrite et au cinéma.


Photo : Geneanet


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?