MARCILLAC-LA-CROISILLE (19) : cimetière

visité en août 2019
samedi 18 avril 2020
par  Philippe Landru

Ici reposent :

- François AUSSOLEIL (1861-1928), qui fut le seul député SFIO élu en 1919. À l’issue du Congrès de Tours, il choisit de rejoindre le Parti communiste français et devint l’un des principaux artisans de ce nouveau parti en Corrèze.

- Le physicien Jean TEILLAC (1920-1994). Chercheur à l’Institut du Radium, il passa sa thèse de doctorat en physique nucléaire sous la direction d’Irène Joliot-Curie. Successeur de Frédéric Joliot-Curie, il dirigea de 1958 à 1976 la section Physique-Chimie de l’Institut Curie et devint professeur à la faculté des sciences de Paris. Il fut parallèlement directeur de l’Institut du radium dès 1959, ainsi que de l’Institut de physique nucléaire d’Orsay de 1959 à 1970. En 1970, l’Institut du radium et la Fondation Curie fusionnèrent pour donner naissance à l’Institut Curie. Il fonda en 1971 l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS, qu’il dirigea jusqu’en 1975. Il devint alors haut-commissaire à l’énergie atomique, CEA, de 1975 à 1993. Malgré mes recherches, je n’ai pas retrouvé sa tombe.


Commentaires

Logo de jean TEILLAC
MARCILLAC-LA-CROISILLE (19) : cimetière
samedi 12 juin 2021 à 22h22 - par  jean TEILLAC

bonjour
je suis le fils du physicien jean TEILLAC
mon pere repose au cimetiere d’orsay dans la tombe de mes grand parents maternelle
imon pere est decede le 10 mars 1994 a paris et est enterre le 15 mars 1994

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?