LAILLY-EN-VAL (45) : cimetière

visité en juillet 2021
mercredi 8 décembre 2021
par  Philippe Landru

Au fond du cimetière, un double monument interpelle :

-  à gauche, un colonne tronquée sur laquelle est écrit en français et en polonais : « Dans ce cimetière reposent de nombreux réfugiés politiques polonais restés en France après la Seconde Guerre mondiale grâce à l’aide du Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés et les autorités françaises. Ils trouvèrent accueil dès 1958 dans la maison de retraite du fonds humanitaire polonais à Lailly-en-Val ».

- à droite, un monument commémoratif portant le nom de cinq aviateur polonais mort dans une une collision sur la commune (ils sont inhumés ensemble à Orléans).

Cette diaspora est en particulier illustré par la tombe de la princesse zofia Zdziechowska, née Radziwill (1915-2003).

Dans ce cimetière repose le céramiste autodidacte, Yoland CAZENOVE (1914-2009). Formé aux Beaux-Arts de Toulouse, il choisit pourtant de se consacrer uniquement à la céramique et son « tâtonnement expérimental » fit de lui un maître en matière de raku. Inspiré des Japonais, qui auraient inventé le premier bol en cousant des feuilles entre elles, Yoland Cazenove intégrait à ses créations tous les matériaux végétaux et minéraux des bords de Loire. Nombre de ses pièces sont aujourd’hui conservées au musée national de la Céramique à Sèvres.

JPEG - 49.8 ko
On remarquera l’insolite petit caveautun d’une femme originaire -ou amoureuse- de Venise.

Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?