BELLEGARDE (45) : église Notre-Dame

visité en juillet 2021
mardi 7 décembre 2021
par  Philippe Landru

Edifiée au XIIe siècle par les Augustins de Sens, le porche de cette église est considéré comme le plus beau spécimen du roman du Loiret après la l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire.

La chapelle de droite date du XVIIIe siècle, et est ornée d’une Descente de croix attribuée à Pierre Lebrun. Les tableaux de qualité qui ornent l’église proviennent de la collection des ducs de Bellegarde, et cette chapelle était justement leur chapelle sépulcrale.

Parmi eux, un de ceux qui reposent ici est plus connu que les autres : Louis-Antoine de Pardaillan de Gondrin, marquis d’Antin, de Gondrin et de Montespan (1701), puis 1er duc d’Antin (1711) (1665-1736). Fils légitime de Louis-Henri de Pardaillan de Gondrin, marquis de Montespan, et d’Athénaïs de Montespan, la fameuse « marquise », il obtint le gouvernement d’Orléans en 1707 et, en 1708, par la direction des Bâtiments du roi, charge qui présentait l’intérêt de donner les entrées auprès du monarque. En 1711, Louis XIV érigea le marquisat d’Antin en duché-pairie. A cette charge, il supervisa les travaux de Versailles. Sous la Régence, le duc d’Antin accéda aux responsabilités politiques. Avec la polysynodie, il fut président du Conseil des Affaires du Dedans du Royaume. Il y animait les débats et rapportait assidûment au Conseil de Régence les affaires discutées au Conseil du dedans. Il entra finalement au Conseil de Régence en avril 1718. Après la suppression de la polysynodie et du Conseil des affaires du dedans par le Régent en septembre 1718, il resta au Conseil de Régence, dans une position purement honorifique.

S’il est connu par les Parisiens, c’est qu’il donna dès 1712 son nom à la rue où il avait construire son hôtel parisien, cette « chaussée d’Antin » qui donna par la suite son nom à une station de métro !

Le caveau des Bellegarde se signale par une très discrète plaque funéraire anonyme au sol, associée à une autre dalle sur laquelle une croix est sculptée.

Dans cette église, près des fonts baptismaux, on peut voir une statue de Jeanne d’Arc œuvre de Charles Desvergnes qui repose au cimetière du village.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?