LAVAUR (81) : cimetière

visité en août 2021
dimanche 7 novembre 2021
par  Philippe Landru



Quelques tombes du cimetière de Lavaur intéresseront le taphophile :

- Joseph DAGUILOHN PUJOL LA SELVE (1756-1844), qui fut garde du corps de Louis XVI.

- L’architecte Joseph DEBAR (+1853), dont l’épitaphe est inscrite en occitan.

-  Le peintre Clément GONTIER (1876-1918), connu pour ses sujets historiques. On retrouve dans ses tableaux la référence à son maître Jean-Paul Laurens ainsi que le symbolisme emprunté à Pierre Puvis de Chavannes. L’intérêt porté à la peinture historique se réduisant au début du XXe siècle, il dut pour vivre de sa peinture se tourner vers des sujets plus à la mode, tels que des bouquets de fleurs et des natures mortes. Il mourut de la grippe espagnole en 1918.

- Etienne MAZAS (1840-1927), ancien maire du village, mais également peintre paysagiste et aquarelliste.

- Moïse ZUMERO (Moussa Zumero Al’Coussa : 1791-1873), qui fut le dernier survivant des mamelouks de Napoléon. Les mamelouks étaient des enfants sélectionnés sur des critères de capacité, d’absence de liens et de résistance. Élevé loin de leurs pays d’origine, les futurs Mamelouks recevaient une éducation religieuse musulmane et une formation militaire. Arrivés à l’âge adulte, le sultanat ou l’émir (chef militaire) les affranchissait et leur fournissait un équipement et une solde. Pendant la campagne d’Égypte de Napoléon, une partie des mamelouks, après la défaite, se rallia à l’empereur et le suivirent en France. Ils formèrent un escadron de la Garde impériale. Moïse Zumero en fit partie. Il participa aux campagnes de l’Empire puis rentra dans l’administration des Postes. Il fut nommé à Lavaur en 1832, quitta la ville en 1844 pour Chollet et Lorient, puis revint ici pour sa retraite.

Trois stèles de la famille Cazes nous permettent de nous rappeler que le mémorialiste Las Cases était de la région.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?