FUSSEY (21) : cimetière

visité en août 2020
dimanche 15 novembre 2020
par  Philippe Landru

Dans ce cimetière repose George FRONVAL (Jacques Garnier : 1904-1975). Journaliste dès l’âge de 18 ans, notamment à L’Intransigeant, cofondateur de Cinémonde, collaborateur de La Vie du Rail depuis sa création, conseiller technique d’un grand nombre de films, illustrateur, auteur de bandes dessinées et de près de 800 romans dits « populaires ». Ami de Jean Renoir et d’Erich von Stroheim, c’est lui qui organisa la rencontre qui permit à ce dernier, revenu ruiné d’Hollywood, d’obtenir le rôle de l’officier allemand qui le rendit célèbre dans La Grande Illusion. On peut apercevoir Fronval à la fin du film, interprétant le soldat allemand qui tue le capitaine de Boëldieu (Pierre Fresnay). Il a été adaptateur et scénariste de nombreuses bandes dessinées dans la Grande Presse et aussi dans la presse spécialisée. Seul écrivain européen à faire partie de la Western Writers of America, il devint un spécialiste de l’histoire de l’Ouest américain. Ami des petits-fils de Geronimo et de Sitting Bull, ami de John Ford, de Gary Cooper et de John Wayne (il fit venir ce dernier à la rédaction de Pilote en 1960), il partait régulièrement aux États-Unis pour chercher de la documentation qui lui permettrait de peaufiner ses ouvrages. Il contribua à faire connaître l’histoire de l’Ouest et du Canada à de nombreuses générations. Apparaissant parfois aux détours de planches de Pilote, par exemple comme « râleur » dans un générique de film des Dingodossiers, il mourut d’une paralysie cardiaque provoquée par une absorption massive de digitaline, car devenu borgne, il fit une erreur de dosage à la lecture de la posologie ordonnée par son médecin.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?