RECEY-SUR-OURCE (21) : cimetière

visité en août 2020
samedi 14 novembre 2020
par  Philippe Landru

Tout en longueur sur un sol sablonneux, dans un site quelconque, le cimetière de Recey possède encore une belle collection de tombeaux anciens. Il est vrai qu’il n’est pas tout jeune puisqu’on apprend, par une plaque fixé au mur, qu’il fut ouvert en 1835.

Il contient son lot de petit patrimoine funéraire.

JPEG - 31.8 ko
Non pas « tué à la guerre » mais « par la guerre », une formule peu classique.

Ici reposent :

- Dans le caveau d’une famille lorraine qui donna au vingtième siècle, quatre généraux et deux amiraux, ainsi que huit officiers saint-cyriens morts pour la France, repose le général Maurice BAZELAIRE de RUPPIERRE (1878-1966) qui participa à la Première, puis à la Seconde Guerre mondiale, à la tête de troupes coloniales. Y repose également son fils, le Compagnon de la Libération Jean BAZELAIRE de RUPPIERRE (1916-1943). Engagé, il était au Tchad au moment de l’Armistice et s’engagea dans la Résistance. Enrôlé dans la colonne Leclerc, il participa à la Libération de la Tunisie mais fut tué par une mine au cours d’un exercice de pose et de relève de mines en Algérie.

- La peintre Vera ROCKLINE (Вера Николаевна Рохлина : 1896-1934), né de père russe et de mère française. Elle fuit la Russie lors de la révolution et s’établit à Paris où, dès 1922, elle connut le succès lors des expositions aux Salon des indépendants. Pourtant, encore au sommet de la gloire, elle décida de mettre fin à ces jours. Ses premiers montrèrent une tendance cubiste, mais elle fut rapidement attirée par Pierre Paul Rubens et Auguste Renoir, et peignit surtout des nus et des portraits, ou des paysages et natures mortes, dans un style postimpressionnisme. Elle repose avec sa mère dans la sépulture de famille, Malbranche, où son identité n’est pas indiquée.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?