SÉRURIER Jean Mathieu Philibert (1742-1819)

Père Lachaise - 39ème division, puis crypte des gouverneurs de la cathédrale Saint-Louis des Invalides
samedi 2 mai 2020
par  Philippe Landru

Ayant commencé sa carrière sous l’Ancien Régime, il participa à la guerre de Sept Ans. Sa carrière fut très lente, et il n’était que lieutenant-colonel lorsqu’éclata la Révolution française. Il fut alors nommé général de brigade, puis général de division à l’armée d’Italie. Sous les ordres de Bonaparte, il se distingua à la bataille de Mondovi et assiégea victorieusement Mantoue lors de la première campagne d’Italie. Apprécié du général en chef pour son intégrité et sa droiture morale, il ne participa pas à la campagne d’Égypte et fut fait prisonnier par les Impériaux. Napoléon, de retour, ne lui en tint pas rancune, et Sérurier assista passivement au coup d’État du 18 Brumaire.

Le Premier consul, puis l’Empereur, le récompensèrent en le nommant gouverneur des Invalides en 1803 et maréchal d’Empire honoraire l’année suivante. Trop âgé pour faire campagne, Sérurier ne participa à aucune des campagnes de l’Empire et continua d’administrer l’hôtel des Invalides jusqu’à la chute de Napoléon. Le 30 mars 1814, lors de la bataille de Paris, il ordonna la destruction des drapeaux conquis par la France dans la cour des Invalides. Le maréchal, déjà nommé comte de l’Empire par l’Empereur, devint pair de France à la Restauration.

Il fut en un premier temps inhumé au Père Lachaise, dans la 39ème division, où vint le rejoindre en 1828 son épouse. En 1847, ses restes furent transférés aux Invalides.

JPEG - 37.6 ko
Cénotaphe du Père Lachaise. La maréchale Sérurier s’y trouve toujours.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique