CAVELLI Blanche (Eugénie Chevallier : 1875-1951)

cimetière des Batignolles - 31ème division
dimanche 5 avril 2020
par  Philippe Landru

Son nom n’est pas connu, mais elle passa pour une pionnière dans un domaine très particulier qui mérite de ne pas la faire tomber dans les oubliettes de la notoriété.

Issue d’un milieu modeste, cette jeune chanteuse et comédienne se fit connaître dans des opéras-bouffe, dans des revues et des vaudevilles. En 1893, Elle faisait officiellement partie des artistes permanents de la troupe du Théâtre des Nouveautés.

De mars à juin 1894, Blanche Cavelli s’illustra dans Le Coucher d’Yvette appelé aussi Le Coucher de la mariée, pantomime lyrique en un acte de Francisque Verdellet accompagnée d’une musique d’Eugène Arnaud. Chez Maxime Lisbonne, propriétaire du Concert Lisbonne alias Le Divan Japonais ; Blanche y reprit l’histoire d’Yvette, qui se déshabille pour aller se coucher, mais elle osa pour la première fois procéder au déshabillage complet, ce qui valut salle comble pour de nombreuses représentations. Pensez : tout simplement le premier striptease complet de l’histoire ! En réalité, le fameux strip-tease n’en était pas un car elle était abritée par un paravent et c’est son ombre chinoise qu’elle offrait aux regards gourmands et frustrés. De plus, elle n’était pas nue mais portait un collant couleur chair qui la moulait des pieds au cou. Qu’importe : la légende est tenace et elle inventa l’effeuillage moderne !

Elle connut à nouveau le succès en 1899, cette fois au Théâtre de la Bodinière, où elle repritle rôle de Colombine auprès du mime Georges Wague qui interprétait Pierrot dans la pantomime en un acte Sommeil Blanc de Xavier Privas, sur une musique de Louis Huvey. C’est à cette occasion que Blanche fréquenta ce compositeur lithographe-artiste peintre qui l’épousa en 1905.

Son identité est à peine lisible sur la tombe dans laquelle elle repose avec sa fille née d’un premier lit (Nommée Yvette -fille du publiciste Paul Blavet-, en souvenir du premier succès de sa mère), et son époux Louis HUVEY (1868-1954), peintre, lithographe et affichiste, ancien élève de Jean-Léon Gérôme.

Yvette BLAVET (1895-1968), élevée dans un milieu d’artistes, devint l’élève d’Alfred Cortot au conservatoire et fut la pianiste attitrée de Georges Wague.


Merci à Nicolas Ropion pour la photo.


Commentaires

Logo de Chevallier
CAVELLI Blanche (Eugénie Chevallier : 1875-1951)
samedi 11 avril 2020 à 11h25 - par  Chevallier

Bonjour,
Je vous remercie pour votre intérêt pour mon arrière grand tante Blanche Cavelli dont j’ai écrit la biographie sur Wikipedia.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Blanche_Cavelli
Je tiens à vous signaler une coquille au début de votre article où il manque un mot.
D’autre part, je vous saurai gré d’ajouter vos sources, ou un lien vers wikipédia, et d’intégrer les références de l’affiche issue d’un de mes ouvrages personnels (droit d’auteur).
Je suis à votre disposition pour d’éventuels échanges autour du sujet.
Cordialement

Site web : Blanche Cavelli