FORT-DE-FRANCE (972) : cimetière de la Levée

Visité en mai 2019
dimanche 14 juillet 2019
par  Philippe Landru

Le cimetière de la Levée situé à Fort-de-France est le plus ancien de la ville. Appelé « Cimetière des Riches », il abrite les caveaux richement décorés et impressionnants de grandes familles de notables : maires de la commune, officiers militaires, médecins de la marine... Cet espace en pleine ville de Fort-de-France fut aménagé au moment où il n’était plus possible d’inhumer dans les cryptes des églises. La ville n’était pas aussi urbanisée que maintenant, évidemment.

Cet enclos de forme parallélépipédique est de taille modeste et se parcoure assez rapidement. Les tombes les plus anciennes sont celles de békés, les seuls ayant assez de revenus pour s’acheter une concession.


Curiosités


- Deux drames, à deux époques différentes, sont l’objet de commémorations dans ce cimetière :

  • Le 6 mars 1897, alors que le navire en provenance de New York se dirige vers les Antilles, il doit être abandonné à la suite d’une importante voie d’eau ; sur les 83 personnes à bord, 18 sont sauvées par 2 navires. Un petit obélisque porte le nom d’une trentaine de victimes.
  • Le 22 juin 1962, le vol Air France Paris-Caracas, qui devait faire escale à Pointe à Pitre, s’écrasa dans le nuit sur les hauteurs de Deshaies à Basse-Terre, faisant 113 victimes dont 32 martiniquais. Une plaque fut inaugurée par le Maire de la ville de Fort de France en 2012.

- Dans le centre du cimetière, un massif monument aux morts.

- Deux chapelles élégantes (Rimbaud et Aubery), qui nécessiteraient une restauration.

- Peu d’ornements dans le cimetière où dominent les massifs tombeaux, parfois recouverts de carrelages.


Célébrités : les incontournables...


Aucune. Ce n’est pas ici que repose en particulier Aimé Césaire, mais dans le cimetière la Joyaux (on trouve en revanche ici le tombeau de ses parents).

JPEG - 29 ko
Les parents d’Aimé Césaire

... mais aussi


- Le journaliste et militant communiste André ALIKER (1894-1934), retrouvé mort ligoté sur une plage, dont la mort fut un détonateur pour le mouvement ouvrier en Martinique. Il était le frère de Pierre Aliker.

- la chanteuse et compositrice de biguines Léona GABRIEL (1891-1971).

- Marc François GODISSART (1825-1882), maire de la commune et député de la Martinique de 1874 à 1881, siégeant avec la Gauche républicaine.

- Victor SABLÉ (1911-1997) : avocat, il fut sénateur (1946 à 1948) puis député (1958 à 1986) de la Martinique. Il fut en outre député européen de 1979 à 1984. À l’Assemblée nationale, il fut un défenseur opiniâtre des dossiers concernant la banane antillaise.


Tombe Aliker : www.bondamanjak.com


Commentaires

Navigation

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?