COLOMBIER Emmanuel (1963-1968)

cimetière parisien de Bagneux - 113ème division
vendredi 2 mars 2018
par  Philippe Landru

Un enfant mort à cinq ans, c’est exceptionnel pour une fiche individuelle !

Le petit Emmanuel Colombier était le fils du compositeur Michel Colombier. A sa mort, son père composa à sa mémoire un morceau que tous les Français (d’un certain âge disons...) connaissent, et qui porte justement le nom de son garçon, Emmanuel.

Sur des hommes volants de Folon, il indiquait aux téléphages de l’époque qu’il était temps d’aller se coucher, à une époque où l’antenne était coupée la nuit [1]. Ce morceau évidemment mélancolique est une variation sur un thème d’Alessandro Marcello (1684-1747), un adagio du concerto pour hautbois et cordes en ré mineur.

Michel Colombier, qui mourut en 2004 en Californie, ne repose pas ici.


Merci à cp pour la trouvaille et la photo.


[1En réalité, cette musique était le premier générique d’ouverture et de fermeture d’antenne de la chaîne de télévision Antenne 2.


Commentaires

Navigation