LA BERNERIE-EN-RETZ (44) : cimetière

visité en décembre 2017
samedi 6 janvier 2018
par  Philippe Landru

Petite station balnéaire au sud de Saint-Nazaire, le cimetière de la Bernerie possède son lot de marins.

On y trouve également un cimetière britannique de soldats tombés durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2011, la commune fut endeuillée par le viol, l’assassinat et le démembrement de la jeune Laëtitia Perrais par Tony Meillhon. Elle repose au fond du cimetière de cette commune.

Dans ses alignements de tombes se trouvent celles de :

-  Le coureur cycliste François CHEVALIER (1893-1983). Bien qu’il n’ait remporté que peu d’épreuves, il fut un coureur cycliste reconnu pour son endurance. Il a participé à pratiquement toutes les grandes courses cyclistes françaises entre 1913 et 1930. Il fait partie de l’histoire du Tour de France et a couru contre les plus grands champions de son époque.

- Le capitaine au long cours et cap-hornier Louis LACROIX (1877-1958), qui fut historien de la marine et auteur d’ouvrages consacrés principalement à l’ère des grands voiliers. Près de sa pierre tombale, une plaque sur laquelle est gravé l’albatros crochant le piège que tendaient les marins dans les mers du sud, témoigne de l’hommage qui lui fut rendu par les cap-horniers.

- Le bactériologiste André LEMIERRE (1875-1956). Ses travaux concernent les septicémies, le typhus, les infections des voies biliaires et urinaires et les maladies des reins. Il a décrit le syndrome qui porte son nom en 1936 alors qu’il travaillait à l’hôpital Claude-Bernard à Paris. Il présida l’Académie de médecine. Il donna son nom à une avenue du XXe arrondissement de Paris.

-  Le peintre Edgard MAXENCE (1871 [1]-1954), ancien élève de Jules-Élie Delaunay et de Gustave Moreau aux Beaux-arts de Paris, qui exposa à partir de 1894 au Salon des artistes français. Son goût pour les scènes médiévales idéalisées et leur esthétique symboliste et celtisante lui valut de réaliser trois grandes mosaïques murales ornant la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes. Il était membre de l’Institut. Dans le caveau familial repose également son fils Jean (1901-1962), également peintre qui exposa au Salon.

- l’architecte Félix PERDRIEL (1869-1960).

- Le lieutenant de vaisseau Jean du PLESSIS de GRENÉDAN (1892-1923), qui se rendit célèbre en commandant le Dixmude, l’un des deux zeppelins français, en établissant des records mondiaux à son bord. Dans la nuit du 21 au 22 décembre 1923, revenant de Tunisie, le dirigeable disparut dans un orage avec 50 hommes à bord au large de la Sicile : on repêcha leurs cadavres et je retrouve régulièrement, ça-et-là dans les cimetières, les tombes de ces derniers. Il eut droit à des obsèques nationales célébrées à Toulon le 5 janvier 1924, mais c’est ici qu’il repose.

- L’organiste Georges ROBERT (1928-2001), qui fut titulaire du grand orgue de l’église Notre-Dame de Versailles à partir de 1948.


[1Les sources indiquent généralement 1871, mai c’est 1874 qui est porté sur sa tombe.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?