BREST (29) : cimetière de Saint-Pierre-Quilbignon

visité en janvier 2018
lundi 2 octobre 2017
par  Philippe Landru

Situé dans le quartier du même nom, le cimetière de Saint-Pierre, créé en 1846, etait à l’époque le cimetière de la commune de Saint-Pierre Quilbignon. Suite à une nouvelle épidémie de choléra en 1866 (et deux autres épidémies qui suivirent en 1885 et 1893), ce cimetière s’avéra rapidement trop petit. Sa surface doubla en 1867 et connut plusieurs agrandissements notamment en 1936-1942. Aujourd’hui le cimetière de Saint-Pierre occupe une superficie d’un peu plus de 2 hectares.

Une grande croix, haute de 9m, fut érigée en 1856 : elle a été fortement endommagée par les bombardements de 1944.

On remarquera le monument aux morts édifiés après 1918 par Kervevan, marbrier de la commune.

Dans ce cimetière reposent plusieurs personnalités liées à la Seconde Guerre mondiale, dont trois Compagnons de la Libération au parcours de guerre assez similaires :

- Le Compagnon de la Libération François ARZEL (1921-1944), engagé dans les FFL, qui prit part aux campagnes de Libye puis de Tunisie. Il participa au débarquement en Provence mais trouva la mort lors de la campagne des Vosges. [Carré 02AC Rg 02, tombe 18]

- Victor EUSEN (1889-1944) : dernier maire de la commune de Saint-Pierre- Quilbignon entre 1929 et 1944, il fut le président de la délégation spéciale chargée de gérer Brest de 1942 à 1944. Durant ces deux années, il entreprit une série de grands travaux dans la ville en ruine visant à créer des abris, dont le plus connu est l’abri Sadi-Carnot : c’est là qu’il fut tué lors de l’explosion de l’abri le 9 septembre 1944.

-  Le Compagnon de la Libération Jean JESTIN (1920-1944), qui s’engagea dans les FFL malgré son jeune âge. Il servit en Afrique (Cameroun, Egypte, Libye) puis prit part à la campagne d’Italie. Il fut tué en Provence peu de temps après le débarquement. [carré 4AC, rg 15, tomb10]

-  Le Compagnon de la Libération René TROËL (1923-1977), engagé dans les FFL à 16 ans, il servit en Afrique puis en Syrie. Avec son unité, René Troël participa à la campagne de Libye puis à celle de Tunisie. intégré au 1er Régiment de Marche de Spahis marocains, puis à la 2DB, il prit part au débarquement en Normandie, à la libération de Paris puis à la campagne des Vosges. [Carré D, rg11, tombe9]


Merci à Dominique Le Guen pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?