CRAUK Gustave (1827-1905)

Cimetière de Valenciennes (59) - division A1
mardi 3 novembre 2015
par  Philippe Landru

Élève de James Pradier, il obtint le Prix de Rome de sculpture en 1851. Il est surtout connu pour ses nombreuses œuvres de commande : monuments de villes et bustes. A Paris, on lui doit en particulier le Monument à l’amiral de Coligny, et les statues de Douai et de Dunkerque de la Gare du Nord.

Il est un familier des taphophiles, car nombre de ses oeuvres ornent des tombeaux en France. Après la Deuxième Guerre mondiale, ses œuvres ont été regroupées, avec celles de Jean Baptiste Carpeaux, au Musée des Beaux-arts de Valenciennes.

Il repose sous un très beau tombeau réalisé par l’architecte Paul Dusart, orné d’une tête de Christ par Crauk, et d’un bas-relief par Henri Gauquié.


SES ŒUVRES FUNÉRAIRES



A Paris


au Père Lachaise

- Le buste de la tombe Jules Béclard [celui de droite : celui de gauche est celui de son père, Pierre Augustin, par Théophile Bra] (8ème division)

- La composition de la tombe Béclard (4ème division)

- La statue d’Edmond About (36ème division)

au cimetière Montparnasse

- Le buste Bouley (6ème division)

- Le médaillon Cardaillac (18ème division)

au cimetière Montmartre

- Le buste Samson (22ème division)

au cimetière de Passy

- Le buste Bartet (12ème division)


En Ile de France


- Le gisant Lantoine au cimetière du Pecq (92)

- Le cénotaphe Machard au cimetière des Longs Réages de Meudon (92)

- Le buste Renaud du cimetière des Gonards de Versailles (78)


En France


- Le mausolée de Pierre Giraud, archevêque de Cambrai (59)

- Le buste Brasseur au cimetière de l’Est de Lille (59)

- Le médaillon de Constantin Mils au cimetière de Roubaix (59)

à Valenciennes

- Le buste de la tombe d’Abel de Pujol.

- Le buste de la tombe d’Henri Lemaire.


Ailleurs


- Le mausolée du cardinal Lavigerie à Carthage (Tunisie).


Et la famille


Dans le cimetière reposent également d’autres membres de sa famille :

- son frère aîné Charles CRAUK (1819-1905), ancien élève de Picot, Second Grand Prix de Rome, qui acquit une certaine notoriété avec ses peintures religieuses (l’extase de Saint Lambert, le baptême du Christ, le martyre de saint Piat) (F).

- Le peintre et graveur Adolphe CRAUK (1866-1925), ancien élève de Cabanel, Premier Second Grand Prix de Rome de gravure (I2).


Commentaires

Logo de le promeneur
CRAUK Gustave (1827-1905)
lundi 15 janvier 2018 à 17h13 - par  le promeneur

le medaillon de FOUCHER DE CAREIL div 18 est d ernest DUBOIS et celui de CARDAILLAC est de CRAUK

Logo de le promeneur
CRAUK Gustave (1827-1905)
mardi 3 novembre 2015 à 14h57 - par  le promeneur

LE MEDAILLON N EST PAS CELUI DE CARDAILLAC MAIS CELUI DE FOUCHER de CAREIL louis
ON DOIT AUSSI A CRAUK LE BUSTE EN MARBRE DE LANNEAU MAIRE DU 12 ARR DIVISION 18

Logo de Coche Jean claude
samedi 14 juillet 2018 à 21h18 - par  Coche Jean claude

Bonjour,
Je possède un tableau d’Adolphe Crauk (1864-1945) et je souhaiterais savoir son lien de parenté avec Gustave Crauk (1827-1905)
Je m’intéresse à l’histoire des artistes dont j’ai le plaisir d’avoir les œuvres.
Merci.
Cordialement
M. Coche

Logo de ENOCQ
lundi 15 janvier 2018 à 14h36 - par  ENOCQ

je serai arrière arrière petite fille ma grand mère était la fille du fils de CRAUK Gustave j’aurai voulu le connaitre beaucoup plus

Logo de ENOCQ
mercredi 4 novembre 2015 à 00h35 - par  Philippe Landru

Erreur de manip de ma part corrigée. Je n’ai en revanche pas le buste Lanneau.

Navigation

Articles de la rubrique