WILLETTE Adolphe-Léon (1857-1926)

Montparnasse - 2ème division
lundi 30 septembre 2013
par  Philippe Landru

Ancien élève de Cabanel, il débuta au Salon de 1881. L"année suivante, il s’installa à Montmartre où son activité fut considérable : illustrations d’ouvrages, cartes postales, fresques et vitraux de bâtiments officiels (hôtel de Ville) ou de cabarets (dont l’auberge du Clou, la Cigale, le hall du bal Tabarin...), affiches publicitaires, menus, cartons et couvertures de partitions... Ses représentations de Pierrot et Colombine lui valurent une certaine popularité.

En rupture avec l’académisme de ses maîtres, Willette passa également à coté de la modernité : peu à peu, il se consacra au dessin. Il participa à la création du cabaret du boulevard Rochechouart Le Chat noir qu’il décora de son fameux Parce Domine (1884). En 1889 il décora le Moulin Rouge, et dessina le célèbre moulin.

JPEG - 70 ko
Le Parce Domine du Chat noir

Polémiste, Willette collabora à de nombreux journaux, dont le Courrier français. Il fonda lui même plusieurs publications. Montmartrois par excellence, il participa à toutes les grandes manifestations et fêtes du village : carnaval de la Promenade de la Vache enragée, sociétés « savantes » et « chantantes » (dans lesquelles on buvait beaucoup...). En 1920, avec Forain, Neumont et Poulbot, il fit partie des fondateurs de la République de Montmartre. Il en fut le premier président jusqu’en 1923.

S’il défendit les communards, il n’en fut pas moins un antisémite maladif : pendant l’Affaire Dreyfus il se rangea du côté des antidreyfusards avec d’autres artistes proches comme Caran d’Ache ou Forain. En 1889, il alla même jusqu’à se présenter comme unique « candidat antisémite » aux élections législatives. Ces prises de position lui valurent de voir son nom remplacé par celui de Louise Michel dans un petit square de Montmartre.

Pendant de nombreuses années, guides et ouvrages disaient que sa tombe avait disparu : il n’en a jamais rien été, mais il est vrai qu’elle n’est pas des plus lisibles.


Retour vers le cimetière Montparnasse


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique