Poster un commentaire à la suite de l’article...

jeudi 24 mai 2012
par  Philippe Landru

ROYAN (17) : cimetière des Tilleuls

C’est en 1850 qu’ouvrit le cimetière des Tilleuls, remplaçant l’ancien cimetière qui se trouvait près de l’église Saint-Pierre, fermé et désaffecté cette même année. Aujourd’hui, il est le cimetière ancien de la ville.
Quelques vieilles chapelles de notabilités locales apportent un caractère certain à cette (...)

En réponse à...

Logo de Thierry Malandain
lundi 5 août 2019 à 05h54 - par  Thierry Malandain

A propos de Janine Autré, la danseuse est décédée en 1933, probablement le 1er janvier.

La mort de la danseuse Janine Autré paraît entourée d’un certain mystère. Elle avait créé la « Danse de la Poupée » avec Robert Quinault, le célèbre maître de ballet, dont elle fut l’élève et qu’elle accompagna au cours d’une grande tournée de plusieurs mois à travers l’Europe. Elle s’était fait applaudir sur la scène de tous les grands music-halls parisiens où sa grâce, alliée à une connaissance parfaite de la plus pure danse classique, lui avait valu des triomphes. Délaissant les scènes parisiennes, elle était devenue première danseuse de l’Opéra de Nice. Sa fin inattendue détruit tous les espoirs que ses amis avaient conçus pour elle et qu’elle avait si brillamment justifiés jusqu’à présent. L’Œuvre, 3 janvier 1933

Janine Autré, que Paris avait applaudie sur la scène des plus grands music-halls, est morte dimanche matin à Royan, où son état de santé précaire l’avait contrainte à se retirer depuis un an. Janine Autre, avait débuté très jeune. Elle n’avait pas plus de dix ans lorsqu’elle parut pour la première fois en public. Sa grâce, son charme délicat et fin, et le sens inné de la danse qui était en elle lui valurent rapidement les succès les plus flatteurs. Qui, aujourd’hui encore, ne se souvient de cette délicieuse « Danse de la poupée » qu’elle créa avec Robert Quinault et où elle était inégalable ? Le plus grand avenir lui était promis. Le destin ne l’a pas voulu. Sa mort soudaine navrera tous ses amis. Le Journal, 3 janvier 1933

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?