JOUY-EN-JOSAS (78) : école de musique Bourget-Calmette

Visité en octobre 2009
dimanche 15 novembre 2009
par  Philippe Landru

La proprité dite « Bourget-Calmette » appartenait à la fin du XIXe siècle à la famille de notables, les Bourget. Marguerite Bourget, héritière du parc et du château, devint en 1914 infirmière major et dirigea une dizaine d’infirmières, toutes de bonne famille. C’est assez naturellement que Mademoiselle Bourget mit sa propriété ā la disposition des autorités pour en faire un hôpital militaire et fit construire une extension pour augmenter la capacité d’accueil.

A la mort de Marguerite Bourget, l’ensemble fut légué ā l’Institut Pasteur pour y loger des Pastoriens retraités ou âgés.

Albert CALMETTE (1863-1933), ancien médecin pour le compte de la marine, avait mit en place l’Institut bactériologique de Saïgon. De retour en France, il décida de fonder l’Institut Pasteur situé à Lille. Il commença alors ses recherches, notamment sur la sérothérapie antivenimeuse et antipesteuse. Au fil de ses travaux, il finit par découvrir, avec Camille Guérin, le vaccin préventif de la tuberculose, appelé le BCG (pour Bacillum Calmette-Guérin). Il mourut quelques années après son entrée à l’Académie des sciences. Il était le frère cadet de Gaston Calmette, rédacteur en chef du Figaro de 1903 à 1914, qui fut assassiné en 1914 par Henriette Caillaux, l’épouse du ministre des Finances socialiste Joseph Caillaux.

Albert Calmette aimait à se promener dans le parc et les jardins de la propriété, où il bavardait longuement avec son jardinier. Il avait fait restaurer et aménager le château à ses frais . Il fut enterré, comme il en avait exprimé le désir, dans un coin de son parc, près de ses roses qu’il aimait particulièrement.

La propriété, aujourd’hui une école de musique, est signalée à son entrée par un médaillon en bronze d’Albert Calmette.

Quant à Camille Guérin (1872-1961), le co-créateur du vaccin, il fut inhumé au cimetière de Châtellerault (86).


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?