CHÂTENAY-MALABRY (92) : nouveau cimetière

Visité en avril 2009
vendredi 3 avril 2009
par  Philippe Landru

S’il n’a pas le charme de l’ancien cimetière de Châtenay, cette nécropole à pour elle de conserver les dépouilles de deux philosophes qui marquèrent profondément leur discipline.

Curiosités

Dans ce cimetière où la dalle horizontale est de mise, un tombeau se remarque : celui du mécanicien aviateur Jean Frignac qui mourut en 1952 lors du décollage du terrain de Bron-Lyon. Cet accident fit sept victimes, dont l’aviatrice Maryse Bastié. Jean Frignac repose sous une paire d’ailes massive, parement funéraire assez classique pour les aviateurs.

Célébrités

- Vladimir JANKÉLÉVITCH (1903-1985) : issu d’une famille juive russe s’étant installé en France suite aux pogroms, ce philosophe débuta sa carrière universitaire à Toulouse, puis à Lille, mais perdit sous l’occupation sa nationalité française et son poste d’enseignant. Professeur à la Sorbonne après la Libération, il mena dans ses ouvrages une réflexion tant philosophique qu’esthétique. Il aborda des thèmes souvent délaissés par la philosophie (tel l’ennui, ou encore le mensonge). Influencé par Bergson, dont il a été le continuateur et à qui il a consacré son premier ouvrage, Jankélévitch a également développé une réflexion sur l’existence de la conscience dans le temps. Il fut en outre un musicologue reconnu. Sa tombe est devenue quasiment illisible.

- Paul RICOEUR (1913-2005) : la découverte de la phénoménologie de Husserl fut déterminante dans sa carrière de philosophe. Après l’obtention de l’agrégation, il commença à enseigner à Colmar. Attaché au CNRS après la guerre, il publia en 1947 son premier ouvrage Karl Jaspers et la philosophie de l’existence puis devint professeur à la Sorbonne, puis doyen de l’université de Nanterre, poste qu’il abandonne en 1970, après son agression par des gauchistes. Lassé de la vie intellectuelle et politique française, il enseigna aux Etats-Unis durant trois longues années. De retour à l’université de Nanterre, il devint professeur émérite et continua à enseigner et écrire de nombreux ouvrages. L’herméneutique comme méthode interprétative singulière et complexe reste la problématique fondamentale du philosophe.


Commentaires

Logo de cp
CHÂTENAY-MALABRY (92) : nouveau cimetière
lundi 11 novembre 2019 à 17h54 - par  cp

Mort à Paris, Jankélévitch est à Chatenay car ses parents y reposaient, quant à la débine de la tombe, peut-être que ceci explique cela : Vladimir Jankélévitch, France Culture, entretiens rediffusés le 8 juin 1985.
.
« Mon père n’est pas dans le cimetière où il est enterré. Il est plutôt à sa table de travail et dans le livre qu’il m’a laissé, et dans la pensée qu’il m’a léguée ; il est dans…il est dans ces choses-là, mais il n’est pas dans le cimetière. Dans le cimetière, il n’y a rien. »

CHÂTENAY-MALABRY (92) : nouveau cimetière
jeudi 11 décembre 2014 à 00h09

@Patrick

Otto WELS

Logo de Patrick
CHÂTENAY-MALABRY (92) : nouveau cimetière
mardi 9 décembre 2014 à 18h53 - par  Patrick

Bonsoir, également dans ce cimetière, la tombe d’Otto Wells, député du SPD de 1912 à 1933, seul orateur à s’opposer à l’adoption des pleins pouvoirs voulue par les nazis.
Merci pour votre travail. Cordialement. Patrick

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?