29.10.2008 : l’année de la Der des Der des Der

mercredi 31 décembre 2008
par  Philippe Landru

Delfino Borroni, le dernier combattant italien de la Première Guerre mondiale vient de s’éteindre. En janvier étaient décédés les derniers combattant allemand et polonais, en mars le dernier poilu français, en avril le dernier combattant turc, en mai le dernier autrichien : 90 ans après la fin de la guerre, l’année 2008 semble faire entrer définitivement le conflit dans l’histoire, en tout cas chez les combattants de l’Europe continentale. Restent néanmoins une poignée de survivants des armées britanniques, américaines et canadiennes, pour maintenir pendant quelques temps encore l’illusion chronologique que cette guerre appartient à notre passé proche.

Et nous ne sommes pas au bout de nos peines dans la terrible fuite du temps : à peine aurons-nous enterré le dernier que le lent compte-à-rebours de la Seconde Guerre mondiale se mettra en route : songez que sur 1038 Compagnons de la libération, seuls 58 sont encore vivants ! Et combien de déportés revenus...


Commentaires

Logo de Flocon
29.10.2008 : l’année de la Der des Der des Der
vendredi 18 mars 2011 à 11h35 - par  Flocon

D’après une affirmation de journaliste, il ne subsiste actuellement que 10% des anciens combattants de la deuxième guerre mondiale encore en vie alors le compte à rebours me semble déjà bien entamé et puis comme vous le savez cette guerre eut la particularité de comporter une catégorie particulière de disons « combattants » les « vlassoviens » et de traîtres , les « collabos » alors d’une certaine façon on peut se demander à quel enseigne certains de ces combattants seront catalogués à leur décès.

Brèves

Une nouveauté méthodologique importante sur le site !

lundi 9 octobre 2017

Une nouveauté qui, si elle ne change pas la morphologie du site, va à terme considérablement améliorer la recherche.

Jusqu’alors, les rubriques « départements » dans l’onglet de gauche ne servaient qu’à y ranger les cimetières selon ce critère. Il ne vous aura pas échappé que contrairement à naguère, ceux-ci ne pouvaient pas être indiqués par ordre alphabétique : il fallait donc consulter toute la liste pour trouver le lieu que l’on cherchait.

Désormais (mais cela se fera très progressivement), la rubrique « département » devient la porte d’entrée pour chacun d’entre eux : non seulement j’y intègre les communes par liste alphabétique, mais j’y ajoute « l’Etat des lieux du patrimoine taphophilique » pour chacune. Ainsi, par codes couleurs, vous y trouverez l’intégralité des cimetières : ceux que j’ai visité, ceux dont j’ai fait la fiche grâce aux photos d’internautes, ceux ayant fait l’objet d’articles (presse, Internet...), et ceux enfin qui n’ont pas encore d’articles mais dont j’ai connaissance d’un patrimoine avec, pour les internautes du coin, la possibilité s’ils le désirent de venir compléter le site.

Le premier département à être à jour est le Territoire de Belfort, fiche sur laquelle vous pourrez constater les changements. Progressivement, c’est l’ensemble des départements qui auront cet aspect.

Bonne visite