Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 4 décembre 2017
par  Philippe Landru

ANTONY (92) : cimetière

Le cimetière communal d’Antony s’étend sur sept hectares, répartis de part et d’autre de la rue de Châtenay. Accueillant 15 000 concessions, il est divisé en deux parties : l’ancien cimetière et le nouveau, créé en 1981. Le cimetière actuel a remplacé en 1820 le cimetière qui se trouvait devant l’église. (...)

En réponse à...

Logo de cp
dimanche 3 décembre 2017 à 22h35 - par  cp

A Antony, il n’y a pas d’enterré qu’Alfred Velpeau (1795-1867), l’inventeur de la bande, mais aussi, Maurice Tréand (1900-1949) grand chef d’une autre bande, laquelle bande lui infligea une disgrâce qui sans doute précipita sa mort... Au lendemain de la catastrophe de 1940, des dirigeants communistes veulent prendre langue avec les autorités d’occupation pour faire reparaître l’Humanité. Maurice Tréand, haut responsable est à la manœuvre. C’est un organisateur né supervisant plein de choses, dont la clandestinité des grands cadres en fuite, y compris celle de Jacques Duclos. Tréand est arrêté avec ses adjoins, Abetz les fait libérer ; mais la tentative concernant l’Huma desapointe certains dirigeants qui finissent par désavouer cette initiative dont plus personne ne revendique la paternité, Tréand prétendant qu’il agit sur ordre de l’Internationale Communiste. Il devient alors un pestiféré confiné durant toute la guerre à jouer les utilités à la modeste cellule d’Antony. Exclu du comité central, il plonge dans la déprime, et ce colosse diabétique est frappé d’un cancer pulmonaire à la Libération. Le PC le snobe mais lui paye une cure miracle en Suisse pour tenter de le sauver. Quand il meurt, il sent toujours le pâté, mais de Thorez à Duclos, le gratin du parti l’escorte au cimetière où il repose toujours. Une belle tombe rouge, qui a dû être refaite depuis 1949, et qui mentionne en lettres gravées profond « Membre du comité central du 9ème au 10ème congrés ». Sans doute la mauvaise conscience de ses camarades de lui avoir fait porter un chapeau à sa taille mais qu’il méritait peut-être de partager... Je suppose que la sépulture rénovée découle d’un certain remord vis à vis d’un camarade qui n’était pas un ange, plutôt l’œil de Moscou qui « faisait des listes », disait-on, mais dont le triste sort a peiné plus d’un compagnon de lutte...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?